Le MAM tire la sonnette d’alarme sur l'état de santé du détenu mozabite Mohamed Baba Nedjar

28/04/2016 - 17:43

GHARDAIA (SIWEL) — Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, le Mouvement pour l'autonomie du Mzab (MAM) attire l'attention de l'opinion publique sur les conditions dramatiques de détention du plus ancien détenu politique mozabite, Mohamed Baba Nedjar, des conditions qui se sont davantage aggravé depuis l'incarcération du Dr Fekhar et de ses compagnons.

Siwel Publie ci-après le communiqué du Mouvement pour l'autonomie du Mzab


Le régime algérien pratique systématiquement la répression et la torture contre le détenu politique Mohamed Baba Nedjar pour se débarrasser de lui à l’intérieur de la prison.

Lors d’une visite au militant mozabite Mohamed Baba Nedjar le 26 avril 2016 menée par son père, M. Baba Nedjar Bachir dans la prison Saïda (Ouest de l’Algérie à 700 km de Ghardaïa) où il est détenu et purge une peine à perpétuité en raison de son activisme politique et son opposition au système politique en Algérie qui lui a collé une accusation de droit commun, M. Baba Nedjar Bachir s’est étonné de l’état psychologique inquiétante de son fils Mohamed à l’intérieur de la prison à cause des conditions inhumaines et les pratiques racistes de l’administration pénitentiaire algérienne.

Mohamed Baba Nedjar est le plus ancien prisonnier politique mozabite en Algérie, il est détenu depuis 2005 et vit dans un isolement total, il est, en outre, empêché de lire les journaux et les lettres. Il est dépouillé de ses vêtements saisonniers surtout en hiver quand il est obligé de s’habiller très légèrement en fonction de ce qui est mis à sa disposition, à contrario l’établissement pénitentiaire met à sa disposition des vêtements en laine inconvenables avec le début de l’été.

Mohamed Baba Nedjar subit maintenant un traitement très sévère, il manque de soins médicaux et l’administration pénitentiaire refuse de lui apporter des soins. Il a été soumis à des pressions et à des pratiques particulièrement racistes depuis l’arrestation du Dr. Kameleddine Fekhar par l’administration pénitentiaire, ce qui a causé sa démoralisation et la détérioration de sa santé et peut conduire à la mort, comme ce fut le cas avec les deux détenus mozabites qui ont été tués dans la prison: M. Baouchi Affara et M. Bencheick Aissa à la fin de l'année 2015 en raison des conditions inhumaine de détention, le manque de soins médicaux, les pratiques racistes répressives et la torture en prison.

Le Mouvement pour l’Autonomie du Mzab (MAM) fait porter la responsabilité de l’intégrité mentale et physique du prisonnier politique Baba Nedjar Mohamed et tous les prisonniers d’opinion mozabites sur les autorités du régime algérien et prend à témoin l’opinion publique internationale, les organismes de défense des droits humains dans le monde, quant à la responsabilité des autorités algériennes dans le racisme agressif exercé envers les prisonniers d’opinion amazighs mozabites en Algérie.

Baba Nedjar Mohamed vit une période très difficile, il craint pour sa vie en prison à Saïda. Il dit que son moral est totalement sapé. Son père craint que ces conditions-le pousse à mettre fin à ses jours au cours des prochains jours, ce que cherche l’administration pénitentiaire qui cherche à se débarrasser lui, après l'avoir condamné à perpétuité.

Le 28 avril 2016,
Salah Abbouna
Représentant de Mouvement pour l’Autonomie du M’Zab (MAM)


SIWEL 281743 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu