Le MAK soutient l'indépendance de l'Azawad et dénonce la position algérienne

07/04/2012 - 14:22

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie s'est félicité ce samedi de « la proclamation historique de la naissance du nouvel Etat de l'Azawad », par le MNLA et dénoncé « la politique ségrégationniste et raciste du pouvoir algérien à l'égard des Amazighs sur leur territoire d'origine ».


Bouaziz Ait Chebib © YSN-Siwel
Bouaziz Ait Chebib © YSN-Siwel
A cet effet, le président du MAK Bouaziz Ait Chebib a appelé dans une déclaration à Siwel « la communauté internationale à aider le MNLA et les autorités nouvelles du Pays Azawad dans leur lutte contre le terrorisme islamique et pour l'édification d'un Etat démocratique et laïc comme tracé par le MNLA ».

La naissance du nouvel Etat azawadien doit selon M. Bouaziz Ait Chebib « encourager la communauté internationale notamment les puissances occidentales à soutenir ce dernier en tant que véritable et unique rempart contre le terrorisme et le banditisme sévissant dans le grand Sahel. L'expérience du passé montre que l'incapacité -s'il n'y a pas de complicité de certains Etats de la région- à lutter efficacement contre les différentes branches criminelles islamistes est édifiante ».

Il a ajouté qu'« en ce moment même, le MNLA lutte contre le groupe terroriste Ansar Eddin et les éléments d'Al Qaïda opposées justement à la naissance d'un Etat azwadien libre et laïc ».

Le MAK a dénoncé au passage « les déclarations du Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia qui a affirmé honteusement que l'Algérie n'acceptera jamais une remise en cause de l'intégrité territoriale du Mali ».

« Pourtant, l'Algérie avait bel et bien reconnu le Sud-Soudan et joué un rôle dans l'indépendance de
l'Erythrée et continue de soutenir militairement et diplomatiquement les indépendantistes du Polisario dans l'affaire du Sahara ! Cette position de deux poids deux mesures qui consiste à contribuer activement à l'émergence d'un Etat arabe sahraoui et s'opposer énergiquement à la naissance d'un Etat Amazigh dans l'Azawad, nous confirme la politique ségrégationniste et raciste du pouvoir algérien à l'égard des Amazighs sur leur territoire d'origine », a estimé le président du MAK.

« L'Azawad, tout comme la Kabylie, est victime d'une activité terroriste qui ne dit pas son nom, alors que nos deux peuples sont foncièrement laïcs et hostiles à l'islamisme! Quel crédit donc accorder aux positions du pouvoir algérien connu pour être l'ami de toutes les dictatures et de tous les intégrismes? »

« Le MAK informe solennellement l'opinion nationale et internationale que les positions du régime raciste d'Alger ne concernent en rien ni de près ni de loin le peuple kabyle et la Kabylie. Le MAK se félicite d'ailleurs de la déclaration du Gouvernement provisoire kabyle et du Parti de la nation occitane reconnaissant officiellement l'indépendance de l'Azawad. Il demeure solidaire avec les peuples amazighs d'Afrique du Nord dans leur quête de liberté et de prospérité. Il appelle le peuple kabyle et les Amazighs en général à se mobiliser massivement pour porter la voix du peuple de l'Azawad dans le monde », a-t-il conclu.

uz
SIWEL 071430 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu