Le MAK rejette les élections législatives et appelle à une marche nationale le 20 avril 2012

08/03/2012 - 16:55

VGAYET (SIWEL) — Le Comité exécutif du MAK considère que toute élection décidée unilatéralement par Alger est illégitime en Kabylie, et est, de ce fait rejetée.


Marche du MAK à Tizi-Ouzou le 12 janvier 2011 (PH/SIWEL)
Marche du MAK à Tizi-Ouzou le 12 janvier 2011 (PH/SIWEL)
Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie a dans un communiqué rendu publique jeudi réitéré son appel aux Kabyles afin de rejeter les élections législatives algériennes programmées pour le 10 mai 2012.

Le Comité Exécutif du MAK a condamné dans ce sens « les manœuvres du pouvoir algérien visant à contraindre les citoyens kabyles à voter en incitant les entrepreneurs, ceux qui constituent ses relais dans notre région, à obliger leurs employés à s’inscrire sur les listes électorales et à prendre part au scrutin qualifié de honte faute de quoi ils perdraient leur emploi ».

A ce propos, le MAK lance un appel solennel aux entrepreneurs kabyles « pour qu’ils se démarquent totalement de cette politique de chantage et pour qu’ils assurent aux employés kabyles qu’aucune sanction ne peut peser sur eux s’ils ne présentent pas leurs cartes d’électeurs dument tamponnés par cette administration de l’infamie et de la corruption ».

« Les Kabyles sont libres de s’acquitter de leurs obligations et devoirs envers la Kabylie car ces élections sont le symbole de l’asservissement pur et simple de la Kabylie. » a-t-il estimé.

Le MAK rappelle que le choix opéré sur le « rejet pur et simple » de cette prochaine échéance électorale obéit à la logique d’« empêcher le pouvoir algérien, dont le socle idéologique est la conjugaison de l’arabisme et l’islamisme, de jouir d’une fausse adhésion populaire, en tout cas kabyle, pour perpétuer son régime colonial et, par conséquent, maintenir la Kabylie et son peuple sous le statut dévalorisant de sous-citoyen ».

« La Kabylie ne vote plus depuis plus de 10 ans. Les députés kabyles, qui sont bien les seuls à pouvoir servir de caution démocratique, de par leur nombre insignifiant au sein de l’assemblée nationale algérienne, ne peuvent en aucun cas imposer un plan d’action en faveur de la Kabylie et encore moins rejeter un projet de loi contraire à notre culture et à nos valeurs. Par ailleurs, ils n’ont pas la possibilité de s’exprimer dans la langue de la région qu’ils représentent et sont dans l’obligation de s’exprimer exclusivement en arabe sous peine de se faire couper le micro et se faire copieusement huer par leurs homologues députés arabistes et islamistes qui constituent l’écrasante majorité de ce parlement », a-t-il rappelé en ajoutant que « la loi du nombre est implacable et reste déterminante dans la proposition, l’adoption ou le rejet de loi ou de tout choix décisionnel ».

« C’est dans l’actuel système de gouvernance, directement inspiré du jacobinisme français, que le régime central d’Alger trouve matière à se légitimer pour s’assurer la continuité. » conclut le CE du MAK.

Appel à une marche nationale kabyle le 20 avril prochain

La commémoration du 32e anniversaire du Printemps amazigh et du 11e anniversaire du Printemps noir de Kabylie aura lieu à Tizi-Ouzou avec une marche nationale a indiqué le Comité exécutif du MAK qui appelle l'ensemble des Kabyles à participer massivement à cette marche le 20 avril 2012.

Par ailleurs le CE du MAK a fait le bilan de ses actions de solidarité avec la population de Kabylie durant les grandes chutes de neige estimant que « le peuple kabyle a pu surmonter la double crise provoquée par les caprices de la nature et la démission criminelle de l’Etat central ». « Le mobilisation de la diaspora sous l’égide du Gouvernement Provisoire Kabyle témoigne de l’attachement des kabyles à leur première patrie », souligne le MAK.

Enfin, dans le cadre du 8 mars, consacrée journée internationale de la femme, le MAK, qui affirme que le principe d’égalité constitue l’un de ses fondements, a tenu à rendre hommage aux femmes de Kabylie et du monde entier pour leur courage et leur détermination à se battre pour l’égalité des droits et des devoirs entre les hommes et les femmes dans la société.

uz
SIWEL 081750 MAR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu