Le MAK lance un ultimatum pour la libération immédiate de Razik Zouaoui

18/12/2011 - 12:57

VGAYET (SIWEL) — Suite à la troisième interpellation de Razik Zouaoui, au commissariat central de Vgayet (Béjaia) ce dimanche matin, Bouaziz Ait Chebib, président du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK), lance un ultimatum pour la libération « sans conditions et dans la journée » du cadre du MAK ou « un rassemblement de masse sera organisé demain devant le commissariat central de Vgayet. »


Bouaziz Ait Chebib (à gauche) et Razik Zouaoui (PH/SIWEL)
Bouaziz Ait Chebib (à gauche) et Razik Zouaoui (PH/SIWEL)
Communiqué du Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie parvenu à Siwel :

« M. Raziq Zouaoui, haut cadre du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie, est en ce moment même au commissariat central de Vgayet où il subit un nouvel interrogatoire, après les 2 qu’il a déjà subi hier à l’aéroport de Vgayet, où il a été interpelé par la PAF, puis au commissariat central de Vgayet. Son passeport et ses effets personnels lui avaient été confisqués et il avait été invité à revenir ce dimanche matin, afin de reprendre possession de ses effets et documents de voyage. Or, il semble qu’il s’agissait là d’un traquenard car aussitôt arrivé au commissariat M. Zouaoui est de nouveau soumis à un 3ème interrogatoire, et ce en l’espace de 24h.

Nous dénonçons énergiquement ces actes dignes des polices colonialistes d’une époque normalement révolue mais que nous continuons de subir en Kabylie.

Nous exigeons la libération immédiate et sans conditions de notre camarade. Notre mouvement a des objectifs nobles, clairs et précis. Les services de l’insécurité algérienne seraient mieux inspirés de poursuivre les terroristes et autres bandits, toutes catégories confondues, qui regorgent dans les services même de l’Etat et dont le régime raciste d’Alger abreuve généreusement notre région.

Ce matin, M. Razik Zouaoui s’est rendu au commissariat central de Vgayet accompagné de plusieurs militants, un élan de solidarité s’est déjà mis en place dès l’annonce de son arrestation hier. Dans le cas où M. Zouaoui ne serait pas libéré et s’il ne recouvre pas ses droits légitimes de citoyen dans la journée, un rassemblement de masse sera organisé demain devant le commissariat central de Vgayet.

Par ailleurs, nous dénonçons le silence indigne des organisations algériennes qui portent pompeusement le nom d’organisation des droits de l’homme et qui se terrent dans un mutisme complaisant face au harcèlement que subissent les militants autonomistes. La défense des droits de l’homme ne saurait s’accommoder du principe « du deux poids, deux mesures » qui caractérise les pseudos défenseurs des droits de l’homme en Algérie. Nous prenons acte de leur complaisance face à un régime raciste et criminel. »

Bouaziz Ait-Chebib, Président du MAK

bbi/wbw
SIWEL 181257 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu