Le MAK dénonce les interpellations de ses cadres et militants

14/10/2011 - 18:11

ADEKAR (SIWEL) — Le conseil régional MAK de Vgayet s’est réuni vendredi 14 octobre au village de Tizi El Qern lieu de résidence d’Arezqi Mohamed, directeur de l’école de formation du mouvement, arrêté le 11 octobre à Adekkar par les services de sécurité.


Le choix de ce lieu se veut, selon le MAK, « un défi au pouvoir infâme pris de panique face à l’ancrage de plus en plus important du MAK sur le terrain ».

Tout en dénonçant cette énième interpellation, les participants ont tenu à réaffirmer leur « détermination à poursuivre le combat jusqu’à l’avènement d’une Kabylie libre et autonome ».

Dans le cadre de la préparation du 2ème congrès du MAK qui va avoir leur les 9 et 10 décembre 2011, il a été décidé d’accélérer la mise à jour du fichier organique afin d’éviter, souligne le MAK, d« es infiltrations pouvant compromettre son succès ».

A l’issu de la réunion, le conseil régional MAK de Vagyet a lancé un appel au peuple kabyle afin de « participer massivement à la marche du 1ernovembre contre l’usurpation de notre histoire et de notre identité, l’insécurité en Kabylie et le harcèlement policier des militants kabyles ».

uz
SIWEL 141812 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu