Le MAK dénonce la répression des manifestants kurdes à Paris

09/02/2016 - 23:46

PARIS-DIASPORA (SIWEL) — Dans un communiqué rendu publique ce soir, le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) a condamné " l'indigne répression des forces de police françaises contre les militants kurdes qui protestaient hier devant l’ambassade de Turquie à Paris contre le massacre des civils kurdes dans les régions kurdes de Turquie".

La déclaration, signée du porte parole à l’étranger du Mouvement souverainiste kabyle considère que " c’est en toute connaissance de cause que les Etats européens soutiennent le Gouvernement criminel du président Erdogan alors que les convergences d’intérêt de ce dernier avec l’organisation terroriste de l’Etat islamique sont de notoriété publique".

Nous publions ci-après l'intégralité de la communiqué de soutien et de solidarité du MAK avec le peuple Kurde


Le MAK dénonce la répression des manifestants kurdes à Paris
AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE
M A K


Communiqué de soutien et de solidarité avec le peuple Kurde

Le Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie condamne l'indigne répression des forces de police françaises contre les militants kurdes qui protestaient hier devant l’ambassade de Turquie à Paris contre le massacre des civils kurdes dans les régions kurdes de Turquie. Ce massacre qui se déroule à huis-clos et dans le silence complice des grandes démocraties occidentales a atteint son point culminant avec l’exécution de 60 civils kurdes bloqués dans les décombres de deux immeubles bombardés par les forces du gouvernement islamiste d’Ankara.

Le MAK s’incline à la mémoire des victimes et compatit à la douleur des familles et du peuple kurde, à la fois victime de la barbarie de Daech et du Gouvernement Erdogan, mais aussi et surtout du silence complice des démocraties occidentales qui se vantent d’être les dépositaires universels des droits de l’Homme et de la paix dans le monde.

Dans les faits, c’est en toute connaissance de cause que les Etats européens soutiennent le Gouvernement criminel du président Erdogan alors que les convergences d’intérêt de ce dernier avec l’organisation terroriste de l’Etat islamique sont de notoriété publique, notamment en ce qui concerne l’éradication des forces kurdes qui constituent les seuls réels obstacles à l’expansion de Daech. Concrètement, les Etats occidentaux de la coalition contre l’Etat islamique qui prétendent combattre Daech renforcent son principal allié dans la région : la Turquie du président islamiste Erdogan.

D’autre part, le MAK condamne le silence abject des médias européens, et plus particulièrement des médias français, qui acceptent de camoufler ces massacres par leur silence volontaire. Leur refus de traiter l’actualité macabre du peuple kurde n’est rien d’autre qu’une complicité assumée qui contribue à renforcer la politique criminelle du président turc.

Le MAK condamne également le silence indigne de l’ONU ; une organisation inapte à défendre le droit, la justice et l’équité, incapable de défendre les intérêts des peuples et des populations civiles quand elle n’aggrave pas carrément leurs dramatique situation, notamment en faisant valoir les droits d'Etats illégitimes contre les droits des peuples légitimes, ou en élisant des Etats criminels, adeptes de la décapitation à grande échelle, au Conseil onusien des droits de l’homme.

Le silence immoral du monde dit libre face à tant de crimes et d’injustices est sans aucun doute possible un signe avant-coureur de sa propre décadence.

Le MAK, solidaire de la lutte des peuples épris de justice et de liberté, réitère son soutien et son amitié au peuple kurde et l’assure de sa pleine solidarité en ces terribles circonstances.

Paris le 09/02/2016

Yasmina Oubouzar
Porte-parole du MAK à l’étranger


SIWEL 092346 FEV 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu