Le MAK défie les menaces et intensifie ses activités organiques

25/09/2015 - 20:15

KABYLIE (SIWEL) — Le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) intensifie ses activités organiques dans le cadre de la préparation de son troisième Congrès qui aura lieu le 05 février 2016. A cet effet, les Conseils régionaux se mobilisent pour être à la hauteur de cet événement historique.


Plusieurs coordinations vont se réunir en cette fin de semaine pour préparer les programmes d’action et de restructuration.

Cette dynamique intervient dans un contexte marqué par les intimidations et les menaces proférées par le régime colonial algérien contre le MAK et ses militants.

Plusieurs réunions sont au programme de ce week-end. C’est le cas des coordinations d’Akbil, de Michelet et d’At Dwala, de se réunir afin d’examiner la situation qui prévaut dans leur localité et se préparer pour les prochains rendez-vous politiques qui demandent une présence plus actives sur le terrain à travers des programmes d'action ambitieux.

Des « bavures » militaires et des kidnappings qui continuent d’endeuiller le peuple Kabyle, la politique de salafisation et d’arabisation s’intensifie pour accélérer la dépersonnalisation de la Kabylie, la misère socio-économique s’amplifie, un plan diabolique orchestré par le régime algérien en vue d’opposer les Kabyles les uns contre les autres dans le seul but de l’affaiblir et de la soumettre à son diktat. Ce quotidien qui perdure depuis 1962, date du transfert du colonialisme de l’Algérie française à l’Algérie arabe.

Etant une vraie force de résistance contre l’impérialisme arabe incarné par l’Etat algérien, le MAK ne cesse pas d’avancer sur le terrain en matérialisant dans les faits une rupture historique avec l’algérianisme pour permettre la renaissance du nationalisme libérateur kabyle.

Pris de panique devant la Kabylie libre qui s’est mise en marche, le régime algérien n’a rien trouver de mieux pour arrêter cette déferlante qui s’appelle le MAK que de proférer des menaces via ces premiers responsables et des intimidations de tout genre conte le mouvement kabyliste et ses militants.

Après les menaces proférées par plusieurs ministres algériens contre le MAK, les KDS ont pris le relais en menaçant plusieurs cadres du MAK à l’instar de Mouloud Mebarki, président du Conseil national, à travers des appels téléphonique anonymes. Les KDS qui se recrutent partout même parmi les « élus » d’un parti dit d’opposition, se sont transformés en « correspondants » d’un journal arabophone dans le seul but de salir le MAK.

En effet, des « élus » de l’APW de Vgayet, au lieu de prendre en charge les problèmes quotidiens du citoyen, de travailler pour assurer l’essor économique de ce département où des prisons gigantesques sont construites sur des terres agricoles... Ils se mettent au service de l’oppresseur en colportant des mensonges sur des cadres du MAK dans les colonnes d’un journal arabophone à travers des articles non signés.

En sus de ce manquement à la déontologie du journalisme qui consiste à publier des informations sans les vérifier et sans avoir le courage de les assumer, El Khabar, ne fait que confirmer la haine que cultivent la majorité des « organes » de presse arabophone à l’égard de la Kabylie.

Le président du Conseil national du MAK, Mouloud Mebarki, déclare à Siwel : « Les militants du MAK n’ont peur de rien du fait qu’il n’ont jamais nagé dans des eaux usées. Leur engagement est sincère, leur comportement est digne, ils agissent dans la clarté, ils gagnent leur vie honnêtement et de ce fait, aucun mensonge ni menace ne peut altérer leur détermination à poursuivre leur combat noble jusqu’à l’aboutissement. Quant à ces indus élus qui tentent vainement à travers la presse arabophone et les réseaux sociaux, de porter atteinte à la crédibilité du MAK et de ses militants, ne font que se discréditer davantage car il n’y a rien à attendre d’un « opposant » qui se transforme en simple fonctionnaire du wali, représentant de l’Etat colonial Algérien ».

Le MAK poursuit son chemin sur la voie de la libération de la Kabylie. Son combat est juste et ce qui est juste triomphera tôt ou tard.

cbd/wbw
SIWEL 252015 SEP 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu