Le MAK appuie Ferhat Mehenni et accuse des membres autonomistes de velléités électoralistes

09/08/2011 - 12:56

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie a désapprouvé l'ex président par intérim Mohend Larbi Tayeb l'accusant de « violation des textes » du mouvement et de « mener la Kabylie vers la normalisation ».


De G.à D. Mohand Larbi Tayeb et Mouloud Mebarki (PH/ Siwel)
De G.à D. Mohand Larbi Tayeb et Mouloud Mebarki (PH/ Siwel)
La déclaration du MAK signée par le nouveau président par intérim Mouloud Mebarki, et le président du conseil national Hachim Mohand Ouamer a souligné qu'« en s’autoproclamant aujourd’hui "président" avec un exécutif fantoche, Mohend Larbi Teyeb s'inscrit en porte à faux avec les textes fondamentaux et les aspirations légitimes du peuple kabyle ».

« Il pourra toujours compter sur le pouvoir pour lui fournir ses agents et son argent afin de tenir le congrès des fossoyeurs de l'autonomie dont le seul objectif est de normaliser la Kabylie. Ces derniers vont essayer de se faire passer pour le vrai MAK et se présenter aux élections législatives », a dénoncé le MAK.

Ces derniers, ajoute la déclaration transmise à Siwel, « vont ainsi discréditer les autonomistes en cautionnant le régime assassin des enfants du Printemps noir. Leur but est de tuer l’espoir de la Kabylie : le MAK et le GPK », tout en rappelant « les propos du ministre de l'intérieur algérien Dahou Ould Kablia, qui annonça la 29 mars dernier "une aide morale" à des relais kabyles pour barrer la route au MAK et au GPK ».
.
La déclaration rappelle que le congrès constitutif du MAK, tenu le 14 août 2007, avait élu M. Ferhat Mehenni à sa tête. « En créant le Gouvernement provisoire kabyle, le 1er juin 2010, ne voulant pas cumuler des responsabilités, il a laissé la charge de l’intérim à Mohend Larbi Teyeb. M. Mehenni constatant des dysfonctionnements très graves et la violation des statuts du MAK par celui qui assurait jusque-là son intérim, sentant aussi le coup, ou de la naïveté, ou du complot rampant, l’a relevé de ses fonctions le 05 juillet 2011, en nommant à sa place M. Mebarki Mouloud. »

Le MAK a précisé que « tous ceux qui se prêtent à ce jeu sont d'ores et déjà suspendus de leur qualité de membres du MAK et leur cas sera soumis au Conseil des Sages qui va siéger pour la première fois. Le Conseil National, sur la base des recommandations du Conseil des Sages statuera sur chaque individu mis en cause ».

« Ceux qui sont induits en erreur peuvent toujours se ressaisir pour ne pas cautionner cette conspiration concoctée dans les bureaux DRS », conclut la déclaration.

uz
SIWEL 091300 AOUT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu