Le MAK apporte son soutien au chanteur kabyle, Ouazib Md Ameziane, menacé par les islamistes

04/06/2015 - 21:28

KABYLIE (SIWEL) — Le chanteur kabyle Ouazib Mohand Ameziane fait en ce moment l'objet de menaces de la part des islamistes. Après le secrétaire national à l'organique, Boussad Becha , qui a apporté son soutien à Ouazib Md Ameziane , c'est au tour du président du MAK de lui exprimer la solidarité du mouvement souverainiste kabyle. En effet , le président du MAK, mas Bouaziz Ait-Chebib, a personnellement appelé la victime pour l'assurer du soutien du MAK. Outré par les menaces proférées à l'encontre de Ouazib Mohand Ameziane, il a dénoncé et condamné les intimidations et les menaces émanant des salafistes et autres islamistes qui ne jouent en Kabylie que le rôle de "missionnaires de l'Algérie coloniale" dont le but est de "parachever le processus de dépersonnalisation du peuple kabyle par la menace, l'intimidation et la persécution".


Le MAK apporte son soutien au chanteur kabyle, Ouazib Md Ameziane, menacé par les islamistes
Ouazib Mohand Ameziane a précisé que les menaces dont il est victime ont commencé il y a trois ans de cela quand il a loué son appartement, sis à Freha, à une association chrétienne, de surcroît agréée par l'État algérien. Théoriquement, la location s'est effectués dans les règles de l'art. Du point de vue juridique, elle ne souffre d'aucune anomalie. Mais les salafistes n'ont pas apprécié le fait qu'une association chrétienne y pratique son culte, y compris en toute conformité avec la loi de l'Etat algérien.

Et depuis, ils n'ont pas cessé de proférer des menaces à l'encontre du chanteur Ouazib Md Ameziane pour le pousser à annuler la location et mettre dehors ces kabyles chrétiens pour qu’ils ne puissent pas pratiquer leur religion. Ces islamistes , en plus des menaces verbales, des campagnes de diffamation, ont même initié une pétition contre la victime qu'ils ont traité de tous les noms. Ouazib Md Ameziane qui a refusé d'abdiquer devant ces pratiques d'intimidation et de persécution, a dénoncé cette situation dans un message publié sur son mur Facebook.

Contacté par notre rédaction pour en savoir plus sur la réaction du MAK, Bouaziz Ait-Chebib et Boussad Becha nous ont précisé que le Mouvement apportait son soutien à Ouazib Md Ameziane mais surtout que : « La Kabylie doit se débarrasser de ce fléau qui s'appelle le salafisme. Les citoyennes et citoyens kabyles, doivent se mobiliser pour mettre un terme aux agissements infâmes de ces islamistes qui veulent imposer leurs lois moyenâgeuses avec le soutien politique et logistique de l'État Algérien. La liberté de conscience et la liberté de culte sont deux valeurs ancestrales kabyles qui ne sont pas à vendre ni à hypothéquer. Le salafisme est sous-traité par l'Algérie arabo-islamique afin de mener à terme le processus de dépersonnalisation du peuple kabyle», avant de conclure en disant que « par conséquent, le MAK appelle la nation kabyle à traiter le mal à la racine en allant dans le sens de sa libération ».

cdb,
SIWEL 042128 JUIN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu