Le MAK appelle le peuple kabyle à déjouer les stratégies visant à l’associer à des combats qui ne sont pas les siens.

11/03/2014 - 11:36

KABYLIE (SIWEL) —Les tentacules du pouvoir algérien activent depuis quelques temps ses relais en Kabylie et des appels anonymes fusent de toute part pour donner du grain à moudre à la présidentielle algérienne ou, ce qui est plus en vogue « s’opposer au 4è mandat de Bouteflika ». Or, le MAK considère que s’opposer à un candidat et pas à son concurrent, sorti du même moule, revient à valider une des candidatures du système, tant il est vrai que le jeu ne se fait qu’entres les membres du seul et même système depuis 1962 : La mafia politico-militaire algérienne.


Dans un communiqué rendu public sur son site, le MAK revient sur cette question de 4è mandat et d’élection présidentielles algériennes, mais aussi sur les usurpations d’identité au nom du MAK et les campagnes calomnieuse menées sur les réseaux sociaux en son nom. Il revient également sur les principes démocratiques et les droits de l’homme qui semblent souffrir d’une perception plutôt sélective de leur violation. Mais le MAK, bon prince, n'use pas du principe de réciprocité et se solidarise avec les manifestants réprimés même si lui-même, réprimé de nombreuses fois n'a jamais suscité l'moi de la classe politique dite démocratique et encore moins de la presse dite libre.

zp,
SIWEL 111136 MARS 14

Ci-après le communiqué

AFRANIMAN I TMURT N YIQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE

Halte aux manipulations



Suite aux multiples appels anonymes à des rassemblements et manifestations au niveau de plusieurs villes de la Kabylie, le MAK appelle le peuple kabyle à s’armer de vigilance pour déjouer cette diabolique stratégie qui vise à l’associer dans des combats d’arrière-garde qui ne sont pas les siens.

La meilleure attitude face aux pseudo-luttes des clans au sommet du pouvoir, c’est le rejet pur et simple de la mascarade électorale du 17 avril.

Ni 4e mandat, ni présidentielles, la chute du système est inéluctable devant la dynamique de libération du peuple kabyle qui entraînera inévitablement l’émancipation de tous les peuples d’Algérie, voire de l’Afrique du Nord.

Le MAK reste intraitable sur les principes fondamentaux de son combat et son action politique, à savoir : le respect du droit à la différence, la liberté de conscience et la liberté de culte. De ce fait, Il dénonce fermement les sales besognes de ceux et celles qui se font passer pour ses militants afin d’insulter sur les réseaux sociaux d’autres militants kabyles, dont ses propres cadres, et injurier les religions dans l’objectif malsain de salir la notoriété et la crédibilité du mouvement.

Fidèle à son attachement profond pour la liberté d’expression, y compris celle de ses adversaires politiques, le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie réitère ses convictions démocratiques et son engagement indéfectible pour le respect des droits de l’homme et de la liberté de manifester. Ceci dit, il condamne de la manière la plus ferme la répression des manifestants, les arrestations et l’empêchement des rassemblements par le pouvoir mafieux d’Alger.

Kabylie, le 11 mars 2014

Bouaziz Ait Chebib, Président




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu