Le MAK-France condamne l'empêchement de la marche du MAK en Kabylie

13/01/2012 - 16:34

PARIS (SIWEL) — Le MAK-France a condamné vendredi 13 janvier l'empêchement de la manifestation initiée par le MAK en Kabylie à l'occasion du nouvel an amazigh coïncidant avec le 12 janvier.


Le MAK-France condamne l'empêchement de la marche du MAK en Kabylie
« Le MAK condamne cet empêchement et l’arsenal répressif déployé par un pouvoir voyou contre le MAK et contre la liberté de manifester. Il prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur cette dérive et cet acte grave du régime liberticide algérien qui semble gagné par la peur de sa prochaine chute, comme il en a été de celui de Benali, de Kadhafi, de Moubarak et de ce qui arrive à celui de Bachar Al Assad. » affirme-t-il dans un communiqué adressé à Siwel.

De même qu'il a exprimé sa « fierté devant l'acte inédit à travers lequel la Kabylie a été à l’honneur à l’Assemblée Nationale Française où le Président de l’Anavad (Gouvernement Provisoire Kabyle) a délivré un message de paix, de sagesse d’espoir et de liberté ».

Il s'est félicité par ailleurs des actions menées en Kabylie et dans la diaspora kabyle pour célébrer le jour de l’an amazigh.

Un important dispositif de sécurité a empêché le déroulement de la marche pour Yennayer à laquelle avait appelé le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) à Tizi-Ouzou.

Le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib, avait affirmé à Siwel que « le pouvoir tente à travers ses provocations d’entraîner notre mouvement dans la violence pour ternir l'image du GPK vis à vis de la communauté internationale ».

uz
SIWEL 131635 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu