Le Gouvernement provisoire kabyle reconnaît l'indépendance de l'Azawad

06/04/2012 - 15:47

PARIS (SIWEL) — Le Gouvernement provisoire kabyle a ce vendredi reconnu la proclamation d'indépendance de l'Azawad et a appelé la communauté internationale à reconnaître l’Azawad comme un nouveau membre de l’ONU.


Ferhat Mehenni, président du GPK © Hace Mess - SIWEL
Ferhat Mehenni, président du GPK © Hace Mess - SIWEL
Le président de l'Anavad M. Ferhat Mehenni a déclaré depuis Montréal où il est en visite de travail d'une semaine que « c'est avec une immense joie et une réelle fierté que le Gouvernement Provisoire Kabyle accueille la Proclamation de l'Indépendance de l'Azawad signée aujourd’hui par le Secrétaire Général du MNLA, Mr Billal Ag Acherif ».

Il a qualifié cette proclamation de « jour historique, exceptionnelle par sa portée et sa signification ».

« L'Anavad et le peuple kabyle qui ont soutenu depuis le début la lutte du MNLA pour l’indépendance de l’Azawad se félicitent de cette heureuse issue. C'est un jour historique pour les nations du monde qui voient se joindre à elles un nouveau pays qui a arraché de haute lutte son droit à une reconnaissance pleine et entière de son identité, de sa liberté et de sa souveraineté », a-t-il dit.

Selon l'auteur de « Le siècle identitaire : la fin des Etats post-coloniaux », désormais, la voie est libre pour les peuples déterminés à accéder à la liberté. « Le Gouvernement provisoire kabyle, reconnait cette unique autorité sur le territoire de l'Azawad. Il appelle la communauté internationale à reconnaître l’Azawad comme un nouveau membre de l’ONU. Il salue la décision du MNLA d’œuvrer à la rédaction d'une constitution démocratique de l'Etat indépendant, ce qui sera une première dans l'ensemble du sous-continent nord-africain. »

Par ailleurs, le responsable kabyle rend hommage au « courage du peuple de l'Azawad et à son sens des responsabilités dans les actions qu'il a su mener dans le respect des droits humains et des règles militaires et humanitaires internationales ».

« Le Gouvernement kabyle en exil sait qu'après avoir fait plier la junte militaire malienne, les nouvelles autorités de l'Azawad vont pouvoir mettre fins aux exactions des milices fascistes islamiques que les autorités algériennes ont formées et entrainées et que le Mali a laissées s'installer dans le désert pour y semer le trouble et se faire passer pour le MNLA auprès des médias étrangers », a-t-il estimé.

Il a conclu que « les hommes et les femmes de l'Azawad ont tracé un chemin historique pour leur peuple mais aussi pour le peuple Kabyle et pour tous les peuples qui aspirent à disposer d'eux-mêmes ».

uz/bbi
SIWEL 061540 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche