SIWEL | Agence kabyle d'information

Le Gouvernement provisoire kabyle invite le FFS à se retirer des législatives

20/03/2012 - 16:32

PARIS (SIWEL) — Le Conseil des ministres du Gouvernement provisoire kabyle a affirmé ne pas comprendre la décision du Front des forces socialistes d'aller vers les élections législatives prévues le 10 mai prochain.


Ferhat Mehenni © Marlene Dittrich-Lux
Ferhat Mehenni © Marlene Dittrich-Lux
« L’Anavad comme toute la Kabylie, ne comprend pas les raisons avancées par le FFS pour participer aux législatives. Lui qui a toujours dénoncé les mascarades électorales du régime ne convainc personne du bien fondé de sa participation à celle du 10 mai prochain. Car, qu’est-ce qui a changé depuis le dernier scrutin auquel il avait refusé de prendre part il y a cinq ans pour motiver la décision d’aujourd’hui ? Rien ! » affirme le Conseil des ministres du GPK.

Pour ce dernier, « le régime, la politique de distribution des quotas, la fraude à large échelle, la corruption généralisée, l’occupation militaire de la Kabylie, le déni identitaire… sont toujours là, les mêmes depuis toujours ».

Le CDM de l'Anavad a averti « que le racisme et la haine que nourrissent le régime en place et particulièrement Bouteflika à l’encontre des Kabyles et de la Kabylie ne manqueront pas de faire du FFS une structure humiliée au lendemain de ce scrutin ».

« L’Anavad espère et attend que le FFS se retire de cet énième scrutin de la honte. Cela risque du côté kabyle de se passer pour lui comme pour les municipales d’octobre 2002. » a-t-il prévenu.

Le Conseil des ministres de l'Anavad a ensuite examiné les préparatifs pour la commémoration du double printemps kabyle, « Printemps Berbère d’avril 1980 » et « Printemps Noir de 2001-2003 ». Stratégiquement, l’unité la plus large des rangs kabyles est souhaitable, affirme-t-il.

A cette occasion, il appelle à « une mobilisation exceptionnelle de l’ensemble du peuple kabyle pour clamer haut et fort le droit de la Kabylie à son autodétermination ».

« Ce sera aussi l’occasion de rejeter tous ensemble les législatives de la corruption et de la dictature auxquelles l’assassin des enfants kabyles, Abdelaziz Bouteflika, vient d’appeler », précise le communiqué final.


uz
SIWEL 201630 MAR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu