Le Gouvernement provisoire kabyle épingle la presse algérienne

17/12/2011 - 12:58

PARIS (SIWEL) — Par la voie de son ministre de la Langue et de la Culture kabyles, M. Lhacène Ziani, l'ANAVAD dénonce « la mémoire courte et la lâcheté trop grande » de l'ensemble de la presse algérienne qui « n’a pas soufflé un traitre mot sur le 2ème congrès du MAK ».


M. Lhacène Ziani, ministre de la langue et de la culture kabyles (PH/ SIWEL)
M. Lhacène Ziani, ministre de la langue et de la culture kabyles (PH/ SIWEL)
« Un non-événement diront certains pour dissimuler leur hypocrisie et leur soumission. Pourtant ce silence dit tout : "Chut, c’est trop sérieux… cela prend quelque chose en bronze pour se prononcer ou tout juste pour en parler !" » annonce M. Lhacène Ziani dans une déclaration transmise à Siwel.

Il avertit par ailleurs que « tous les organes de cette presse réservent de longues colonnes à Ali Benhadj et Abassi Madani qui ont mis le pays à feu et à sang avant de l’enfoncer dans l’abîme actuel. Mémoire courte, lâcheté trop grande ! ».

Le communiqué ajoute que « des attroupements de quelques dizaines de personnes protestant contre un soit futile manquement sont rapportés tambours battants. 300 congressistes débattant pendant 2 jours sur une question vitale n’ont pas attiré leur attention. »

« Kabyles autonomistes, ne comptons plus que sur nous-mêmes ! », conclut la déclaration.

bbi
SIWEL 171258 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche