Le Gouvernement kabyle condamne la répression de la marche du RCD

22/01/2011 - 14:07

PARIS (SIWEL) — L'Anavad (Gouvernement provisoire kabyle) a condamné, aujourd'hui samedi, l'interdiction de la marche à laquelle avait appelé le Rassemblement pour la culture et la démocratie à Alger ainsi que le « déploiement disproportionné de moyens répressifs contre les marcheurs venus de Kabylie ».


M. Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement Provisoire Kabyle - Photo SIWEL
M. Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement Provisoire Kabyle - Photo SIWEL
Dans un communiqué signé par son président, Ferhat Mehenni, l'Anavad rappelle qu'il n'y a « plus besoin » pour le FFS et le RCD de se réclamer d'une dimension « nationale », autrement dit algérienne avec un ancrage « exclusivement » kabyle.

« Cette tentative de marche montre, une fois de plus, pourquoi la Kabylie isolée doit disposer de son autonomie régionale au plus vite », précise M. Mehenni qui invite, au nom du Gouvernement provisoire les organisations politiques, les personnalités et le monde syndical et associatif au « renfort » de l'Anavad. « Désormais, c'est la seule alternative qui reste. Les discussions peuvent commencer », a-t-il encore ajouté.

Le président du GPK a révélé par ailleurs que des émissaires seront dépêchés au nom de l'Anavad pour chaque partie disposée au dialogue avec lui.

ytt
SIWEL 221416 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche