Le GPK appelle les étudiants kabyles à manifester et tient le gouvernement algérien pour responsable

20/10/2011 - 21:05

MONTRÉAL (SIWEL) — M. Lhacène Ziani, ministre de l’Éducation et de la Culture au sein de l'Anavad, s'est dit indigné par les agressions subies par les étudiants kabyles à l'université de Sétif et a appelé ces derniers à manifester contre les violences et la passivité de l’État algérien.


Lhacène Ziani, ministre de l'Education et de la Culture au Gouvernement provisoire kabyle (PH/SIWEL)
Lhacène Ziani, ministre de l'Education et de la Culture au Gouvernement provisoire kabyle (PH/SIWEL)
« J'appelle les étudiants et les lycéens kabyles sur l'ensemble du territoire algérien à se rassembler pour manifester publiquement leur colère face aux agissements des islamistes et à l'indifférence du pouvoir central », lit-on dans le communiqué du ministre transmis à Siwel.

Le ministre du GPK recommande aux étudiants de « constituer immédiatement un collectif représentatif de tous les établissements pour mener des actions coordonnées et organisées ».

Il a interpellé notamment les ministres de l'enseignement supérieur et de l'intérieur algériens à « dénoncer cette agression et à prendre des mesures officielles à la hauteur des événements ».

Lhacène Ziani a rappelé à ces derniers que le communiqué du GPK tient lieu de « mise en demeure »; faute de quoi, a-t-il averti, « les instances internationales seront saisies, tenues à témoin et mises en garde contre toute conséquence fâcheuse qui ne saurait tarder à s'en suivre ».

De nouveaux bacheliers kabyles mutés de l'université de Vgayet (Béjaïa) vers celles de Sétif et Jijel avaient demandé de continuer à suivre leurs études, notamment pour la filière Économie, en langue française au lieu de la langue arabe dispensée sur place, ou de les renvoyer à leur université d'origine. La revendication n'aurait pas été du goût des milieux estudiantin et universitaire de Sétif à forte tendance islamiste, selon les étudiants kabyles.

Siwel a rapporté de graves affrontements au campus et aux cités universitaires de Sétif qui durent depuis la soirée du mardi 18/10.

uz/bbi
SIWEL 201200 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu