Le Dr Kamal Eddine FEKHAR interpelle le secrétaire général de l'ONU

22/05/2014 - 20:55

GHARDAIA (SIWEL) — dans une lettre ouverte au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, le Dr Kamal Eddine FEKHAR évoque "L’injustice, le mépris, l’humiliation, la haine, la provocation et le racisme institutionnalisé du régime Algérien contre les Mozabites (qui) a atteint son paroxysme". Il en appelle à "une intervention intervention pour mettre fin à l’apartheid pratiqué au quotidien par le régime Algérien contre les mozabites !!". Ci-après l'intégralité de la lettre envoyée envoyée le 17 mai 2014 au premier responsable de l'ONU, censé être garant des lois internationales en vigueur et de surcroît ratifiées par l'Algérie


Assemblée Mondiale Amazighe
Dr Kamal Eddine FEKHAR
Représentant du la région du Mzab
+213663932646 & +213560221110
kameleddine.fekhar@yahoo.fr



Lettre ouvert à Mr Ban ki-moon

Monsieur le secrétaire général des nations unies

Objet : Requête et demande d’intervention pour mettre fin à l’apartheid pratiqué au quotidien par le régime Algérien contre les mozabites !!

L’injustice, le mépris, l’humiliation, la haine, la provocation et le racisme institutionnalisé du régime Algérien contre les Mozabites a atteint son paroxysme.

Les services de l’ordre et les services sécuritaires Algériens (polices, gendarmes et agents de renseignements) se comportent au M’zab comme une armée d’occupation et violent toutes les règles élémentaires de respect du droit de l’homme, et piétinent toutes les lois nationales et internationales même celles qui sont en vigueurs lors des guerres.

Depuis plus de six mois le régime Algérien mène un énième épisode d’ethnocide sous forme de guerre de terreur et d’usure contre les Mozabites, le peuple Amazigh autochtone qui habite la région de Mzab depuis la nuit des temps, dans la wilaya de Ghardaïa à 600 km au sud d’Alger.

Les Mozabite vivent une véritable tragédie humaine, depuis plus de six mois caractérisé par des agressions planifiées par le régime Algérien et exécuté sous la couverture des services de l’ordre Algérien par des terroriste et intégristes islamistes arabophone du clan du terroriste notoire Belmokhtar Mokhtar alias Bellaouar au solde du régime.

Après six mois de massacre le bilan est très lourd,

- Sept jeunes Mozabites assassinés et mutilés sauvagement, et à chaque assassinat ce sont les services d’ordre qui causent leurs lynchage, lorsque ces même services prêtent mains forte aux assaillants, les jeunes mozabites qui défendaient leurs maisons tombent en reculant devant l’intensité des bombes lacrymogènes et balles de caoutchouc et à ce moment-là ils se font faucher par les terroristes qui sont juste derrière les troupes de services d’ordre !!

- le cas du jeune mozabite « Hadjsaid Khaled » 35ans est très démonstratif de la haine et du racisme institutionnalisé, à rappeler que « Khaled » était achevé par les policiers en uniforme réglementaire qui l’ont rouillé de coups de matraques après que les terroristes l’ont tabassé et poignardé par plusieurs coups de poignards et de sabres et puis il l’ont laissé inconscient jonché dans une flaque de sang !!

- des centaines de blessés dans la majorité sont atteint gravement, et à rappeler que les services sécuritaire et services d’ordres ont interdit sous la menace de poursuite judiciaire les médecins et infirmiers mozabites à porter secours et à faire les premier soins aux Mozabites blessés lors des razzia des terroristes dans leurs quartiers.

- des centaines de familles exilées par force de leurs maisons pillées et incendiées et qui ne peuvent plus les regagner.

- des centaines de magasins pillés, vandalisé et incendies en plein jour et sous la protection des services d’ordres, et jusqu’au ce jour les propriétaires ne peuvent pas ré ouvrir leur magasins.

- des milliers d’élèves et d’étudiants ne peuvent pas aller à leurs écoles et à leur université, par peur et à cause d’insécurité.

- des dizaines de champs et palmeraies vandalisé, incendiée et un nombre indéterminé de têtes de bétail massacré sauvagement

- des cimetières historiques millénaires profanés, des mausolées historiques classés patrimoine mondial par l’UNESCO vandalisés.

Malheureusement malgré l’accalmie plus que douteuse lors des élections présidentielle du 17/04/2014 !! qui ne fait que confirmer la manipulation totale par le régime Algérien des événements de Ghardaïa, le malheur des Mozabites ne s’est pas limité pas aux dégâts sus cités, et la guerre d’usure et sans pitié du régime Algérien contre le paisible peuple Mozabite prend une autre forme pervers d’apartheid, qui consiste à des arrestations par dizaines sélectives sur l’identité qui touche les Mozabites, perpétraient par les mêmes services sécuritaires et services d’ordres qui jouent le double rôle de juge et partie!!

La parodie judicaire se schématise ainsi, les jeunes Mozabites qui défendaient leurs quartiers seront présentés au procureur de la république du tribunal de Ghardaïa sous des graves accusations par les mêmes éléments racistes des services sécuritaires !!

Ensuit c’est le tour des juges Algériens aux ordres du régime de prendre le relais dans cet apartheid contre les Mozabite et condamnent les Mozabites à des peines lourdes à la prison ferme...

Lundi le 05/05/2014 le juge de la cour de Ghardaïa Mr « Fentiz » a condamné à des peines lourdes à la prison ferme les Mozabites qui défendaient leurs quartiers contre les agressions sauvages des bandes terroristes en confirmant automatiques les condamnations prononcées par Mr « Saih Abdelkader »le juge de première instance au tribunal de Ghardaïa !! en même temps et dans la même juridiction, le juge d’instruction du tribunal de Ghardaïa « Bouzidaoui El khathir », a relâché cinq arabes accusé de tentative d’assassinat du jeune Mozabite « Babker Houcin » et à rappeler que ces cinq assassins ont été identifiés grâce à un film d’amateur partagé sur le net et les réseaux sociaux qui les a pris en flagrant délit avec une vingtaine de terroristes alors qu’ils poignardaient la victime à coups de couteaux et sabres !!!

Monsieur le secrétaire général des nations unies,

Le peuple Mozabite otage d’un régime dictatorial, féroce et sans pitié vous sollicite pour une intervention rapide et mettre fin à cette guerre inutile, déséquilibré entre un peuple pacifique désarmé démuni numériquement 300000 âmes et un pouvoir puissant dictatorial pour le soulager de ses souffrances et surtout mettre fin à cette tragédie humaine qui dure depuis plus de cinquante ans.

Le peuple Mozabite autochtone aspire vivre en paix dans ses terres ancestrales et revendique le droit de conserver et de jouir de son identité et de sa culture, en application des lois et traités internationales en vigueur.

Ghardaïa le 17/05/2014
Dr Kamal Eddine FEKHAR


SIWEL 222055 MAI 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu