Le Conseil universitaire MAK de Vgayet appelle au rejet des élections

06/05/2012 - 23:44

VGAYET (SIWEL) — Le conseil universitaire MAK de Vgayet (Béjaia) a appelé dimanche l’ensemble des étudiants et les citoyens kabyles à « rejeter toutes les élections organisées par le pouvoir infâme d'Alger pour ne pas trahir le sang de nos martyrs et ne pas cautionner un régime qui ne jure que par la disparition du peuple kabyle qui exige son droit à l’auto-détermination ».


Marche des étudiants du MAK à Vgayet le 20/04/2011 (PH/YSN-SIWEL)
Marche des étudiants du MAK à Vgayet le 20/04/2011 (PH/YSN-SIWEL)
Dans une déclaration transmise à Siwel, le conseil universitaire du mouvement autonomiste de Vgayet déclare que « la Kabylie qui a libéré le pays subit depuis 1962 les affres de l’Algérie arabo-islamique qui s’est substituée à l’Algérie française. Le pouvoir algérien ne recule devant rien pour anéantir cette région, bastion de tous les combats justes. Il use de tous les moyens pour la pulvériser : terrorisme, manipulations, corruption, arabisation, chantages, kidnappings, actes subversifs etc... »

Le conseil s'indigne devant la catastrophe naturelle dont est victime la région d'Illilten : « Le laxisme des pouvoirs pouvoir devant le glissement de terrain qui menace des villages entiers à Illilten, dénote à quel point le régime raciste d’Alger est déterminé à aller jusqu’au bout dans sa politique discriminatoire. »

Le conseil universitaire MAK de Vgayet a dénoncé la finalité de « la mascarade du 10 mai » : « Un parlement fictif dont la vocation est de renforcer la politique ethnocidaire et dévastatrice du pouvoir raciste d’Alger à l’égard du peuple kabyle. Des partis politiques nouvellement créés pour la circonstance afin de parer au fort taux d’abstention servant de décors démocratique à un carnaval électoral qui n’intéressent que les opportunistes et serviteurs du pouvoir. Un acte ignoble de la part d’un système jacobin totalitaire où son seul mot d’ordre est la mort programmée de la Kabylie. ».

Pour lui, « L’Algérie Arabo-islamique tiendra ses pseudo-élections, elles seront celles de la honte et du discrédit pour les pseudo-démocrates qui les cautionnent. Elles seront celles de la discorde et de l’affirmation de l’arabo-islamisme comme doctrine de l’Etat algérien. Des échéances soit disant porteuses de "changement démocratique" scandaleusement comparées par Bouteflika au 1er novembre, mais en fait, personne n’ignore qu’il s’agit d’une mascarade dont le seul objectif est de consolider le régime raciste et criminel en place avec une légitimité populaire de façade. ».

« La mascarade électorale du 10 mai passe avant la prise en charge des revendications citoyennes. Le pouvoir n’est soucieux que de sa propre pérennité au détriment des intérêts suprêmes du pays. C’est la nature même des régimes totalitaires et racistes. » conclut la déclaration.

wbw/bbi
SIWEL 062344 MAI 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche