SIWEL | Agence kabyle d'information

Le Comité exécutif du MAK revient sur les élections et la visite de l'Anavad en Israël

01/06/2012 - 22:08

IGHZER AMOKRANE (SIWEL) — Dans la déclaration de son Comité exécutif, réuni le 30 mai à Ighzer Amokrane, le MAK est revenu sur les législatives algériennes du 10 mai ainsi que sur la visite de l'Anavad en Israël, rappelant que la Kabylie ne fait pas dans l’hypocrisie et reconnait officiellement l’Etat d’Israël.


(PH/ SIWEL)
(PH/ SIWEL)
Dans une déclaration de son Comité exécutif sanctionnant sa session ordinaire tenue le 30 mai à Ighzer Amokrane dans le département de Vgayet, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) a abordé deux point essentiels : les élections législatives et « la distribution des quotas » et la visite de l'Anavad (GPK) en Israël.

A propos des élections du 10 mai dernier qualifiées de « supercherie électorale », Bouaziz Ait-Chebib, président du MAK dira que « Le pouvoir et ses alliés objectifs se sont ligués dans une véritable croisade contre la Kabylie qui refuse de cautionner les pratiques négationnistes de l’Etat arabo-islamique d’Alger contre le Peuple kabyle qui réclame aujourd’hui une seule échéance électorale : un referendum d’autodétermination pour recouvrer pleinement sa liberté et son existence en lieu et place du statut humiliant de province du monde arabe. ».

Le président du MAK a également fustigé « la presse occidentale et certaines instances internationales, dans leurs intérêts bien compris,g[  qui » ont chaleureusement « félicité » l’Algérie pour ces élections qu’ils ont considéré comme « un pas en avant » tout en sachant pertinemment que ce pseudo scrutin ne représente qu’une simple formalité administrative visant à mettre en scène une légitimité de façade qui permettrait de poursuivre "le cours des affaires" ; ce qui est à proprement parler scandaleux .  ]g

Concernant la participation du FFS, M. Ait-Chebib dira « Par un mouvement d’agitation quasi comique, Ould Kablia, qui n’est plus à présenter, a même dû revoir à la hausse les résultats du "succès électoral" du FFS suite à la visite du GPK en Israël. Les élus issus de l’élection de la honte du 10 mai sont ceux des corps constitués (armée, gendarmerie et police) stationnés en Kabylie en guise de provocation. Le peuple kabyle ne saurait les reconnaitre. »

Sur la visite de l'Anavad en Israël, le Comité exécutif du MAK a « félicité le GPK pour les belles avancées diplomatiques qu’il ne cesse d’arracher grâce à son courage politique. », rajoutant que « Le MAK, qui ne fait pas dans l’hypocrisie, reconnait l’Etat d’Israël au vu et au su de tout le monde, ce qui n’est pas le cas du régime mafieux algérien qui condamne publiquement Israël pour se mettre à son service en catimini. Le peuple kabyle n’a jamais été un peuple hypocrite, il assume ses valeurs de justice et d’égalité et ne dénie le droit à l’existence à aucun peuple, et en l’occurrence, il ne le dénie ni au peuple palestinien, ni au peuple israélien, ni au peule tibétain, ni à tous les peuples spoliés de leur territoire, de leur langue et de leur identité, par les puissances dites civilisatrices. »

La déclaration du Comité exécutif du MAK se termine par une condamnation d’Amnesty international « qui a, toute honte bue, occulté les kidnappings commis en Kabylie. Nous prenons acte de sa pathétique complicité dans l’occultation des souffrances que l’Etat raciste d’Alger inflige au peuple. Cela confirme la vision sélective des droits de l’homme de beaucoup d’ONG qui obéissent à ceux qui les financent d’où leur allégeance. »

cbd/zp/bbi
SIWEL 020031 JUIN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu