Le Collectif des habitant de Raffour dénoncent la "délocalisation" de leur polyclinique

06/02/2015 - 13:43

ARAFU (SIWEL) — "Une fuite en avant ! Ce comportement administratif, gangster et déraisonnable à l’égard des citoyens de Raffour, ne peut en aucuns cas être justifié, que par le retour aux vielles pratiques révolues car, il vient d’hypothéquer l’espoir de toute une localité. Un vrai Mépris.". Ci-après l'intégralité de la déclaration de citoyens de Raffour


Le Collectif des habitant de Raffour dénoncent la "délocalisation" de leur polyclinique


HALTE AUX PROMESSES NON TENUES

NON AU DÉTOURNEMENT DE NOTRE POLYCLINIQUE.


Le Collectif Des Habitant de Raffour . viens, d’apprendre avec une grande consternation et étonnement, le désengagement tacticien et, délibéré en soit, des autorités concernées, le détournement du projet de réalisation d’une polyclinique à Raffour à des fins inavouées. Pourtant, cette infrastructure, a été inscrite pour l’exercice 2014/2015 et, l’assiette a été affectée pour une structure de santé dans le POSU10 en l’an 2000.De plus, le choix du terrain à bien été arrêté lors de la sortie de la commission de wilaya conduite par le secrétaire général de la wilaya de Bouira en mois de Novembre 2014.

Une fuite en avant ! Ce comportement administratif, gangster et déraisonnable à l’égard des citoyens de Raffour, ne peut en aucuns cas être justifié, que par le retour aux vielles pratiques révolues car, il vient d’hypothéquer l’espoir de toute une localité. Un vrai Mépris.

Le C.H.R, à le devoir citoyen, de rappeler, le Wali de la wilaya de Bouira, le P/APC de M’chedallah ainsi que, le Directeur de la santé de la wilaya de Bouira, de leurs engagements solennels quant à la réalisation d’une polyclinique à Raffour en 2015, cela lors de notre réunion en date de 25/09/2012 avec le Wali et en date du 01 Octobre avec le P/APC dont nous détenons les P.V des réunions.

Le C.H.R, s’insurge, s’élève et dénonce avec vigueur, le marchandage et la soumission de notre polyclinique et, que cette démarche doit cesser immédiatement. Devant cette situation de détresse, de mécontentement généralisé, nous nous pouvons rester indifférents, ni accepter la délocalisation de cette infrastructure vitale Hors du site de terrain affecté pour cette polyclinique.

Fidèle à ses valeurs de transparence et de la lutte pour les droits socio-économiques, le C. H. Raffour, réitère sa revendication et exige immédiatement et inconditionnellement des autorités locales et Wilayales :

L’arrêt de cette décision inexpliquée (Affectation de l’assiette de terrain à d’autres équipements !!).
Honorer leurs engagements à savoir, la réalisation d’une POLYCLINIQUE à Raffour en 2015.

En dernier lieu, le Collectif des Habitants de Raffour, tout en déclinant et déplorant devant l’opinion général, la responsabilité quant aux effets néfastes qui découleront à l’avenir de cette décision irréfléchie et incommode vis-à-vis des aspirations des habitants de Raffour.

HALTE AUX PROMESSES NON TENUES.

Copie à :
- Monsieur le Ministre de la santé et de la population.
- Monsieur le Wali de Bouira.
- Monsieur le directeur de la santé de Bouira.
- Monsieur le Chef Daïra de M’chedallah.
- Monsieur le P/APC de M’chedallah.
- La Presse Nationale.

A Arafu le, 04 Février 2015.

Mohamed Benarous,
Pour Le Collectif des Habitants de Raffour


SIWEL 061343 FEV 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu