Le CNT proclame officiellement la libération de la Libye - La charia comme source de droit

23/10/2011 - 19:51

BENGHAZI (SIWEL) — Le chef du Conseil national de transition a officiellement déclaré la libération de la Libye, devant des dizaines de milliers de Libyens, dimanche, lors d'une cérémonie organisée dans la ville de Benghazi, le berceau de la révolte contre Kadhafi, trois jours après la capture et la mort de celui-ci


Rassemblement dimanche 23 octobre à Benghazi pour la cérémonie de "libération" officielle de la Libye. (Photo : LCI )
Rassemblement dimanche 23 octobre à Benghazi pour la cérémonie de "libération" officielle de la Libye. (Photo : LCI )
Le président du Conseil national de transition (CNT), Mustafa Abdul-Jalil a déclaré à des milliers de Libyens, dimanche, que la révolution de Libye avait pris fin, le pays est sur la voie d'élections et a juré que le nouveau gouvernement serait basé sur les principes islamiques.

Une immense foule de citoyens brandissant le nouveau drapeau du pays ont réagi avec des cris d'« Allahu Akbar » (Dieu est grand). Quelques minutes plus tôt, ils avaient chanté l'hymne national en vigueur avant l'arrivée au pouvoir de Mouammar Kadhafi. L'hymne a été réhabilité pour célébrer la chute du dictateur qui a été tué jeudi.

Le président du Conseil national de transition a annoncé que la loi islamique (charia) serait la « source de base » de la législation dans le pays, et que les lois existantes qui contredisent les enseignements de l'Islam seront abrogées.

Abdul-Jalil a déclaré que dans la Libye post-Kadhafi, de nouvelles banques seraient mises sur pied suivant la loi islamique qui interdit le prélèvement d'intérêts. Pour l'heure, précise-t-il, les intérêts seraient annulés pour tout prêt personnel ayant déjà été contracté d'un montant de moins de 10.000 dinars libyens (environ 5000 €).

Il a également annoncé la levée de restrictions sur le nombre d'épouses que les hommes libyens peuvent prendre.

« Nous sommes un pays islamique », a-t-il. « Nous prenons la religion musulmane comme fondement de notre nouveau gouvernement. La Constitution sera basée sur notre religion musulmane. »

Dans une posture emprunte de piété, il a exhorté les Libyens à ne pas exprimer leur joie en tirant en l'air, mais plutôt à scander « Allahu Akbar » (Dieu est grand). Il s'est ensuite mis à genoux pour effectuer une brève prière de remerciements. « Cette révolution a été soignée par Dieu pour atteindre la victoire », a-t-il dit à la foule.

L'actuel Chef de l'État de facto depuis le 23 août 2011, a appelé les Libyens à avoir de « la patience, de l'honnêteté et de la tolérance » et à « éviter la haine car il faut maintenant se lancer dans la reconstruction du pays, après la fin d'une guerre civile de 8 mois ».

L'ancien ministre de la justice de Kadhafi et actuel leader de la transition a indiqué qu'un nouveau gouvernement intérimaire sera installé dans un mois et que des élections pour une assemblée constituante auront lieu dans les huit mois et que des élections parlementaires et présidentielles seront organisés dans un an.

wbw/bbi
SIWEL 231951 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu