Le CMA soutient la marche pacifique du MAK le 27 avril a Tizi Ouzou

25/04/2014 - 19:36

PARIS (SIWEL) - Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) soutient la marche de protestation prévue par le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), le 27 avril 2014 à Tizi-Wezzu. Il appelle tous les Amazighs de Tamazgha (nord de l’Afrique) et de la diaspora et tous les démocrates, à organiser des rassemblements devant les représentations diplomatiques algériennes pour dénoncer le régime algérien et ses méthodes oppressives et répressives.

Siwel publie le communiqué du CMA dans son intégralité.


Le CMA soutient la marche pacifique du MAK le 27 avril a Tizi Ouzou
Algérie : Halte à la répression !

Les Amazighs d’Algérie continuent de subir toutes les formes de privation de leurs libertés, le mépris, les abus de pouvoir et les agressions de la part de l’Etat algérien. De manière tout à fait arbitraire, la police algérienne a empêché très brutalement, la traditionnelle et pacifique marche qui devait se dérouler notamment dans les villes et villages de Kabylie, ce 20 avril 2014, pour commémorer le double anniversaire du printemps amazigh de 1980 et du printemps noir de 2001. Très tôt ce matin-là, des milliers de policiers des forces anti-émeutes et des véhicules blindés ont été déployés dans tous les quartiers de la ville de Tizi-Wezzu pour interdire cette manifestation populaire. Le moindre attroupement était dispersé à coups de tirs de bombes lacrymogènes et de balles en caoutchouc et de coups de pieds et de bâton assénés férocement aux manifestants. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées, dont certaines ont été maltraitées, traînées à même le sol, à moitié nues sur plusieurs dizaines de mètres par des policiers. Cela constitue une grave provocation et une atteinte flagrante à la dignité humaine.

Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) est consterné par le comportement barbare de la police algérienne, qui ne peut aboutir qu’à un seul résultat, celui de pousser le peuple à la révolte pour mieux enclencher le cercle infernal de la violence. Le CMA dénonce avec force cette énième provocation contre la Kabylie et met le gouvernement algérien devant ses responsabilités.

Nous apprenons également que l’auteur d’une vidéo mettant en cause les méthodes cruelles et dégradantes des policiers a été arrêté. Plusieurs dizaines de manifestants ont également été arrêtés puis relâchés à Vgayet (Béjaia) en Kabylie à l’issue de la marche du 20 avril et un jeune militant des droits humains a été arrêté à Taghardayt (Ghardaya), dans la région amazighe du Mzab, à 600 km au sud d’Alger.

Aussi, le Congrès Mondial Amazigh exprime sa totale solidarité avec les Amazighs d’Algérie et particulièrement avec les victimes de la répression policière en Kabylie, dans le Mzab, dans l’Aurès et à Bordj-Baji-Mokhtar dans les territoires Touaregs.

Le CMA soutient la marche de protestation prévue par le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), le 27 avril 2014 à Tizi-Wezzu. Il appelle tous les Amazighs de Tamazgha (nord de l’Afrique) et de la diaspora et tous les démocrates, à organiser des rassemblements devant les représentations diplomatiques algériennes pour dénoncer le régime algérien et ses méthodes oppressives et répressives.

Les Etats et les organisations internationales (ONU, UA, UE) ainsi que les ONG doivent également prendre leurs responsabilités en exigeant de l’Etat algérien qu’il cesse immédiatement sa politique raciste et intolérante à l’encontre des Amazighs d’Algérie et de Kabylie en particulier.

Paris, 10/04/2964 - 22/04/2014

Le Bureau du CMA




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu