Lancement de « Djurdjuta TV »: la nouvelle chaîne de propagande qui émettra 24h sur 24 en arabe classique et en «dialectes » algériens

17/06/2013 - 13:56

ALGER (SIWEL) — Le ministère de l’acculturation algérienne, grâce à sa ministre KDS, Khalida Toumi, vient de lancer un nouvel outil d’acculturation destiné, cette fois-ci, aux enfants kabyles. Le directeur placé à la tête de cet outil d’acculturation, Mohamed Miloudi, a annoncé en grande pompe son lancement en ces termes : « Notre jeune progéniture va pouvoir se tremper dans son propre univers local, avec la création de la chaîne de télévision : Djurdjura TV ». Cette «Djurdjura TV» va émettre « 24h sur 24 en arabe classique » et tenez-vous bien, en « divers dialectes algériens », c'est à dire dans la fameuse langue dite nationale : le Tamazight. En suivant la logique algérienne, si c’est le vocable « dialecte » qui définit le statut de langue nationale, avec le statut de langue officielle on passera au stade supérieur de « patois ».


Djurdjura TV, la nouvelle chaîne d'acculturation destinée aux enfants de Kabylie pour les "cueillir" au berceau (PH/DR
Djurdjura TV, la nouvelle chaîne d'acculturation destinée aux enfants de Kabylie pour les "cueillir" au berceau (PH/DR
Le nouvel outil de propagande arabo-islamiste, qui porte le nom outrageant de « Djurdjuta TV » est qualifié par son directeur «d’outil purement éducatif qui contribue à l’encadrement et à la bonne formation des enfants en leur donnant des produits exclusivement nationaux», c'est-à-dire arabo-islamiques. Cette chaine va diffuser « 24h sur 24 en arabe classique et en divers dialectes algériens », c'est-à-dire en tamazight, langue dite nationale.

« Djurdjuta TV va proposer des chants éducatifs, des dessins animés 100% algériens, des émissions dans le but de transmettre des valeurs importantes », précise encore le directeur de la dite chaine, Mohamed Miloudi, autrement dit les valeurs transmises par l’école algérienne dès la première année primaire et qui sont, rappelons-le, étude exclusive du coran durant tout le CP avec apprentissages des enseignements sur les supplices de la tombe (pour les mécréants bien sur), lapidation, polygamie et décapitation des « kufar », c'est-à-dire les mécréants ; tout comme le concept même de démocratie, qui n’est pas une loi dite divine, est considéré comme « KOFR », autrement dite mécréante donc, par définition, à combattre par tous les moyens.

« Aujourd’hui, au regard de l’importance des médias et des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la socialisation et l’éducation de l’enfant, la création d’une chaîne algérienne orientée vers les enfants contribue à les enraciner dans leurs traditions et culture», dira encore le directeur de l’outil d’acculturation. Eh bien voilà de quoi y remédier. Cette «Djurdjura TV» va recadrer ces enfants de Kabylie que l’école arabo-islamique n’a pas réussi à formater complètement pour en faire des islamistes-terroristes, comme ceux qui ont produit les 250 000 victimes de la décennie noire, sortis tout droit de l’école arabo-islamiste algérienne. Cette Chaine d’arabisation infantile, nommée sans scrupule « Djurdjuta TV » œuvrera à enraciner les enfants dans une culture qui nie la leur et contribuera les à déraciner des valeurs transmises depuis des millénaires par leurs ancêtres.

En plus de l’école arabo-islamiste, comme de l’ensemble des institutions algériennes, le régime arabo-islamiste algérien ne ménage aucune dépense pour « enrichir » l’arsenal arabo-islamisant en Kabylie. En plus de la TV4, dite amazighe, qui diffuse des séries en kabyles avec des femmes voilées parlant un kabyle truffé d’arabe et des émissions religieuses ultra islamisantes en langue kabyle, c’est au tour de nos enfants d’êtres spécifiquement ciblés avec la création de cette chaîne de télévision qui émettra, quel grand privilège dans les «dialectes» algériens.

zp,
SIWEL 171356 JUIN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche