La visite a eu lieu, hier à Alger : Des anciens joueurs de la JSK rendent visite à Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses

16/04/2013 - 18:18

ALGER (SIWEL) — Ali Fergani, Djamel Menad, Hakim Medane, Moussa Saïb et Hamid Sadmi, anciens joueurs de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK), ont rendu visite, hier, au ministre des Affaires religieuses, Abou Abdellah Ghlamallah.


La JSK objet de convoitises de la part du pouvoir. PH/DR
La JSK objet de convoitises de la part du pouvoir. PH/DR
Les cinq anciens joueurs de la JSK ont choisi le mois d’avril pour rendre une visite de courtoisie au ministre des Affaires religieuses. Cette visite pourrait être passée inaperçue si cette « clique » avait rencontrée le ministre de la Jeunesse et des sports ou un autre responsable du football.

Telle est la question que posent les fans du club, qui relèvent aussi le fait qu'actuellement, Fergani est entraineur de CA Batna, Menad est entraineur du MC Alger, Hakim Medane est consultant à Canal Algérie, Moussa Saïb est résidant en France et enfin, Hamid Sadmi qui a quitté le monde du football pour se consacrer à son commerce de vin et liqueurs à Iɛazuggen (Azazga). L'information a été rendue publique par le ministère des Affaires religieuses à travers le communiqué, numéro 448, du 15 avril 2013. Le communiqué a été signé par le chef du cabinat du ministre, M. Mahmoud Zeouay.

Les fans du club kabyle s’interrogent aussi sur les raisons qui ont poussé le ministère des Affaires religieuses à rendre publique cette visite ? Ces mêmes fans ne cachent pas leur désapprobation de ce qu’ils appellent « usurpation d’identité », du moment où ces cinq qui agissent ainsi au nom de la JSK ne font plus partie ni des dirigeants, ni de l'effectif du club et encore moins de son comité de supporters.

Cette visite intervient aussi au moment où les relais locaux du pouvoir tentent de détourner la mobilisation de la Kabylie derrière le MAK et le RCD lors des marches du 20 avril dans les trois principales villes de Kabylie, en appelant à des sit-in pour demander le départ de Hannachi, un autre supplétif du pouvoir chargé de « casser » le club symbole de Kabylie ainsi que la région.

Question : Les cinq de la clique sont-ils conscients du rôle macabre que leur fait jouer le pouvoir ?

aai
SIWEL 16 1818 AVR13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche