La vérité exige la justice contre l’impunité

09/05/2016 - 17:55

AGUNI GUEGHRANE (SIWEL) - Le maire d'Aguni Geghran (Agouni Gueghrane), et un de ses élus de la même obédience politique RND, ainsi que d'autres fonctionnaires de la mairie, sont présentés ce matin devant le juge pénal du tribunal de Tacentirt (ex Draâ El Mizane). Ils sont accusés de trafic de certificats de vie.
Ouvert ce matin vers 10 heures, le procès n’a pas tardé pour qu’il soit finalement reporté au 16 mai 2016 afin que toutes les parties soient dotées d’Avocat et ce, pour garantir un procès "équitable".


La vérité exige la justice contre l’impunité
Les manœuvres d’atermoiements contre la vérité ne sont pas une stratégie de bonne foi contre les faits têtus d’un prétendu trafic de certificats de vie pour des anciennes personnes retraitées de France par les Elus du Parti du kabyle de service "’Ouyahia" qui se targue de lutter contre la corruption en "Algérie".

On a noté ce matin au tribunal de Tacentirt (ex Draâ El Mizane) une présence policière des plus extraordinaires d’autant plus même des forces anti-émeute étaient des plus visibles devant le Palais de justice en question sans pour autant le commun des mortels puisse comprendre le pourquoi de cette armada de policiers en uniforme et en civil des plus impressionnantes.

Par ailleurs, la population d’Agouni Gueghrane attend avec impatience la vérité et la justice contre l’impunité dont le Maire se vante contre vents de l’Histoire et la marée des preuves dont le dossier en justice des Elus du parti de l’homme des sales besognes du régime algérien est accablant.



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu