La plaque de la rue Lounès Matoub à Argenteuil vandalisée

18/09/2016 - 18:10

ARGENTEUIL (SIWEL) — L'anti-kabylisme sévit de plus en plus en France. La plaque de la rue Lounès Matoub à Argenteuil a été vandalisée. Les auteurs de cet acte abjecte ont essayé de l'arracher mais n'ont pas réussi. Ahmed Haddag, le ministre des Institutions et de la Sécurité au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), qui a donné l'information, appelle « les autorités françaises à retrouver les auteurs de ces dégradations et à les punir dans le cadre de la loi ».


Cette rue portant le nom du Rebelle Kabyle a été inaugurée le 1er Juin 2013 en présence du député-maire, Philippe Doucet. Elle fait partie des nombreuses rues portant le nom de l'artiste engagé kabyle un peu partout en France.

« Ces dégradations traduisent si besoin est, la haine qu'un certain courant idéologique nourrit et exprime à l'égard des symboles de la culture berbère en général et Kabyle en particulier » a déclaré le ministre kabyle des Institutions et de la Sécurité avant d'interpeller les autorités françaises pour faire le nécessaire afin de retrouver les auteurs de cet acte odieux.

Les lecteurs peuvent contacter la ville d'Argenteui via leur formulaire en ligne sur leur site internet

nbb/wbw
SIWEL 181839 SEP 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu