La mémoire de Hamiche honorée par les siens

22/08/2016 - 09:36

AT WASIF (SIWEL) - Ce samedi 20 Août le village Agwni Furu à At Wasif a organisé un déjeuner publique à la mémoire de l’un des siens, Mokrane Khelfane dit Hamiche. Par une journée d’été parmi les plus chaudes de l’année, à l’aube de cette saison qui a asséché presque toutes les sources d’eau en Kabylie sauf les larmes de ceux qui pleurent encore Hamich.


Ce jeune militant kabyle assassiné 04 avril 2016 dans le parking de la cité où il réside à Tizi-Ouzou. Il trouva la mort en refusant de se plier au diktat des voyous qui essayaient de le racketter.

Hamiche, jeune homme intègre, issu d’une famille modeste à su rapidement su se démarquer par son sérieux dans le travail et son amour pour la Kabylie. Cadre dans l’enseignement, il était destiné à un avenir meilleur. Avant que la faucheuse ne le happe avec le concours de voyous parrainés par la police algérienne, qui instrumentalise la violence des délinquants à des fins politiques en Kabylie.


La mémoire de Hamiche honorée par les siens
Dans un climat marqué par la solidarité et de fraternité villageoise, mais emprunte de tristesse, tout le monde est unanime pour dire que l’hommage est à la hauteur de l’homme qu’il était. La famille et les amis du défunt à l’instar de Tinhinan Ouali, qui malgré les milliers de kilomètres qui la sépare de la Kabylie, n’ont lésiné sur les moyens pour faire de cet événement un digne hommage à un fils ravis à la fleure de l’âge.

Ainsi quand le souvenir des êtres chers se rappelle aux vivant, il prend des airs de fête malgré la douleur. A l’issue de de cet hommage une prise de parole, notamment par le président du MAK Bouaziz Aït Chebib, est improvisée pour évoquer l’homme, le militant, le Kabyle riche de son humanité qu’était Hamiche de son vivant.



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche