La mairie d’Ath Ziki fermée par des manifestants

23/12/2013 - 17:00

ATH ZIKI (SIWEL) - Plusieurs localités sont en ébullition à Tizi Wezzu. Après la fermeture des sièges des mairies d’Aïn Zaouïa et de celle de Tizi Ghenif hier, c’est au tour, ce matin, de celle de la localité d’Ath Ziki, à l’extrême est de Tizi Wezzu, de subir le même sort. Dès les premières lueurs du jour de cette matinée de lundi, des citoyens du village Iguer Mendi se sont rassemblées devant le siège de la, mairie d’Ath Ziki.




Les manifestants ont cadenassé les portes de la mairie. Les fonctionnaires et les citoyens sont empêchés d’y accéder. La liste des revendications énoncée par les villageois touche à l’amélioration des conditions de vie au niveau local. Plusieurs problèmes socioéconomiques subsistent dans leur village, à commencer par la dégradation du réseau routier.

Les habitants d’Iguer Mehdi réclament aussi l’allongement du réseau d’assainissement pour les habitations éparses qui déversent leurs eaux usées en pleine nature pour le moment.
Un glissement de terrain, causé par les dernières intempéries, a emporté aussi une petite partie du cimetière du village Iguer Mehdi. La pollution de l’eau distribuée à aussi soulevé la colère des villageois qui craignent pour leur santé, d’ailleurs elle n’est pas consommable ces derniers temps.

La liste des problèmes de ce village perché sur une colline de la montagne du Djurdjura est très longue. Les protestataires ont décidé d’ailleurs de maintenir leur action pour au moins une semaine, d’après des villageois que nous avons contacté sur ce sujet.

Siwel avec Tamurt



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu