La journée de la Nation Kabyle est honorée partout en Kabylie

16/06/2016 - 15:28

CONTRIBUTION (SIWEL) — Malgré les diverses tentatives du régime colonial algérien d'empêcher les Kabyles de célébrer leur joie. Tout comme il tente, à chaque fois, de les empêcher de pleurer leurs enfants qu'il a assassiné. Ce 14 juin 2016, jour de la Nation Kabyle, est désormais inscrit dans l'histoire de la lutte de la Kabylie pour son autodétermination. Boualem Afir revient sur cette journée mémorable, à travers la contribution ci-dessous.


La tyrannie que subissent les Kabyles chez eux par les forces répressives du colonialisme algérien dépasse les bornes. Agressions et répression, arrestations et emprisonnements, massacres et assassinats à répétitions sont autant d'atrocités qui sont infligées aux Kabyles à chaque fois qu'ils tentent de manifester contre l'injustice ou lorsqu'ils fêtent leur Kabylie.

Le régime colonial algérien tente, toujours, d'empêcher les Kabyles de célébrer leur joie comme il tente, à chaque fois, de les empêcher de pleurer leurs enfants qu'il a assassinés. Oui ! C'est un pouvoir qui réprime nos rires et qui réprime aussi nos pleurs. L'arsenal militaire réservé par l'administration coloniale algérienne contre le peuple Kabyle, ce 14 juin 2016, est semblable à une artillerie de guerre qu'un pays mobilise pour faire face à un ennemi. Ici, on parle de forces algériennes répressives contre un peuple Kabyle pacifique. C'est bien l'Algérie coloniale qui agresse toujours la Kabylie altière.

Ce 14 juin 2016, jour de la Nation Kabyle, est désormais inscrit dans l'histoire de la lutte de la Kabylie pour son autodétermination. Les habitants de Larbaâ Nath Irathen, de Melbou, d'Akbou et de Mekla, d'At Wa3van et d'Attouche, de Tarihant et d'ailleurs, ont vaincu l'ennemi qui a voulu faire taire la Kabylie. Une journée où la détermination des Kabyles l'a emporté sur l'arbitraire du colonialisme algérien.

C'est au moment où les Kabyles s'apprêtaient à rendre hommage à leurs meilleurs enfants tombés sous les balles explosives du régime algérien et à célébrer cette journée mémorable que le pouvoir d'Alger a donné l'ordre de lâcher ses soudards, comme à son habitude, pour étouffer l'âme de la Kabylie. Les arrestations arbitraires des militants du Mouvement de l'Autodétermination de la Kabylie par les forces coloniales d'Alger étaient à l'origine de ces affrontements à Melbou et à Larv3a Nat Yiraten et qui n'ont pris fin que vers 2h du matin après avoir libéré tous les détenus du M.A.K. Toutefois, M. Mouloud Mebarki, président du Conseil National du MAK ainsi que deux autres cadres du MAK ont été déférés ce matin devant le procureur colonial de Kherrata. Un sit-in devant le tribunal de cette ville est observé. Les militants sont invités à y aller en masse pour arracher leur libération immédiate.

Il est de notre devoir, en tant que Kabyles libres et en tant que peuple qui lutte pacifiquement pour son autodétermination, de s'unir pour faire face à l'injustice, à la répression, à la tyrannie, à la violence et mettre fin aux agressions que l'Algérie envahissante fait subir à la Kabylie et aux Kabyles épris de liberté, de justice et de paix.

Le pouvoir algérien illégitime qui mobilise ses boutefeux pour obscurcir notre chère patrie doit comprendre que rien ne peut arrêter notre volonté et notre détermination à reconquérir notre liberté. Nous allons bannir les ennemis de la Kabylie hors de cette terre de soleil et d'honneur et bâtir une nation kabyle démocratique, laïque et juste. Sinon, comment arrivons-nous à accepter ces bourreaux chez nous et au quotidien ?

Vive la Kabylie libre et indépendante.

SIWEL 161528 JUN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu