La gendarmerie algérienne indésirable en Kabylie (Vidéo)

18/08/2016 - 01:20

MAKUDA (SIWEL) — Des citoyens des communes Mizrana et Makuda ont procédé hier soir mercredi à une action de protestation contre la réhabilitation de la gendarmerie au lieu-dit "La Crète".


C'est à 22 heures que les citoyens de Makuda se sont rassemblés devant une carcasse de brigade de gendarmerie déjà empêchée d'opérer en 2013 par la même population. En effet, un nombre important d'individus se sont rendus pour exprimer leur refus du retour des assassins. Ils ont demandé à l'entrepreneur de quitter les lieux et d'arrêter la rénovation de cette brigade. Ayant refusé, ce dernier a été chassé de force.

La population de cette région connue par son immense participation dans la révolution kabyle avortée dite du "Printemps noir" n'ont jamais abdiqué au retour des gendarmes qui ont fauché à balles explosives plus de 128 jeunes kabyles à la fleur de l'âge, dont le jeune Tounsi Djamel, natif de cette localité, a été sauvagement assassiné à Tigzirt à coups de hache.

lbe,
SIWEL 180022 AOU 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu