La famille Ait Ahmed souhaite enterrer le leader du FFS en Kabylie, "Silence Radio" du coté d'Alger...

24/12/2015 - 12:54

ALGER (SIWEL) — Abderrahman El Youssoufi, homme politique marocain et ami intime du leader et opposant socialiste algérien Hocine Ait Ahmed, décédé ce mercredi à Lausanne à l'âge de 89 ans, a affirmé jeudi 24 décembre à un journal marocain que la famille du défunt souhaite l'enterrer dans sa ville natale en Kabylie, à Asqif N Tmana. Cependant, l'Etat algérien tarde à réagir et n'a pour l'instant pas communiqué, ni sur sa mort ni sur le souhait de la famille de le faire enterrer chez lui, dans son village natal, en Kabylie


La famille Ait-Ahmed souhaite enterrer le leader du FFS, Hocine Ait Ahmed, en Kabylie. Pour l'instant l'Etat algérien reste muré dans le silence (PH/DR)
La famille Ait-Ahmed souhaite enterrer le leader du FFS, Hocine Ait Ahmed, en Kabylie. Pour l'instant l'Etat algérien reste muré dans le silence (PH/DR)
En revanche, à l’occasion du Mouloud, l'Etat algérien a décrété " la journée du jeudi 24 décembre 2015 chômée et payée pour l’ensemble des personnels des institutions et administrations publiques ", a indiqué, hier, la direction générale de la Fonction publique et de la réforme administrative algérienne ....Mais, toujours aucune déclaration officielle de la part de l'Etat algérien suite au décès de Hocine Ait-Ahmed, ni encore moins de décret de journée de deuil à la mémoire du combattant de la première heure qu'à été Hocine Ait-Ahmed, contrairement à Bouteflika et à son mentor Bouemediene, deux "révolutionnaires" qui sont restés planqués jusqu'à la libération de l'Algérie par les Kabyles essentiellement, dont Ait-Ahmed, Abbane, Krim etc...

En vérité, comment pourrait-il rendre hommage à quelqu'un qui a toujours mis à nu leur propre insignifiance dans cette guerre qu'ils n'ont jamais faite mais dont ils ont récoltés le fruit pour mieux le travestir. Hocine Ait-Ahmed était un authentique maquisard, contrairement à tous les "planqués" de l'armée des frontières qui ont tiré leur première cartouche... contre les maquisard de la wilaya III !!! Ils ont détourné la guerre d'Algérie et l'ont mise frauduleusement sur le compte du "monde arabe", en complicité avec la France coloniale qui y trouvait son compte. Alors comment pourraient-ils rendre hommage à Hocine Ait-Ahmed qui les combattu toute sa vie.

L'attitude officielle de l'Etat algérien renseigne, si besoin est, les kabyles sur la chimère de l'algérianisme, négateur naturel de la Kabylité. Ait-Ahmed aura beau eu se battre toute sa vie pour une Algérie meilleure, il n'en sera pas pour autant considéré comme "Algérien" mais bien comme un "kabyle" quelle qu'ait pu être sa position politique.

Pour rappel l'Algérie avait décrété 8 jours de deuil pour Ben Bella, Chadli ,Boudiaf et Ali Kafi; 3 jours de deuil pour le Roi d'Arabie saoudite et pas moins de 40 jours pour Boumediene, lui qui s'était "planqué" à Oujda pour ne sortir de sa tanière que pour bomber le torse contre la Kabylie une fois que les kabyles sont morts par milliers pour libéré l'Algérie, et uniquement dans l'objectif de livrer aux survivants kabyles une guerre impitoyable, agissant comme l'armée française en Kabylie, voire même en pire, selon les témoignage de l'époque!

Fort heureusement, ne faisant aucun cas des éventuelles réactions ou absence réactions de l'Etat algérien, le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) et le Gouvernement provisoire kabyle (GPK), ont salué la volonté d'enterrer Hocine Ait-Ahmed dans son pays natal, la Kabylie. Les souverainistes kabyles ont décidé de décréter trois jours de deuil en l'honneur de ce grand homme politique kabyle, quoi que l'on puisse en dire, que l'on partage ou non sa ligne politique. Ait-Ahmed était un grand homme politique kabyle, il a écrit une page importante de l'Histoire de la Kabylie, une page qui se referme aujourd'hui pour en ouvrir une autre, celle d’une autre génération qui tiendra compte des leçons du passé pour mieux préparer l'avenir.

Gloire à la Kabylie, à ses martyr(e)s et à ses combattant(e)s

maa,
SIWEL 241254 DEC 15






Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu