« La délirante compétition de l’intox antikabyle », communiqué de Ferhat Mehenni

04/08/2016 - 18:53

EXIL (SIWEL) — Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, Mas Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle en exil, dénonce une énième intox à son propos. Il est sujet, cette fois-ci, d'un « média » arabophone algérien qui publie une information sur une rencontre fictive à laquelle aurait pris part le Président de l'Anavad et dont l'objectif serait « de préparer des troubles au lendemain de la mort de Bouteflika pour le compte des intérêts français ». Une rencontre qui n'a jamais eu lieu précise Mas Ferhat Mehenni, dont Siwel publie, ci-après, le communiqué :


La délirante compétition de l’intox antikabyle

Les médias algériens antikabyles, particulièrement arabophones, incapables du moindre débat d’idées, s’adonnent toujours à leur compétition favorite, ce délicieux délire d’intox visant à diaboliser les leaders indépendantistes kabyles et leurs soutiens. Après les « Ennahar », « Echorouk », « El Bilad » et « El-Hayat » … doublés de leurs télévisions racistes, voici « aljazair24.com » qui veut surclasser ses maîtres devanciers. Il vient de publier un tissu de mensonges intitulé « aljazair24 confond Hichem Aboud et Ferhat Mehenni » dans lequel il affirme qu’une réunion s’est tenue la semaine dernière à Lyon me mettant en l’honorable compagnie de Hichem Aboud et d’un officier des services français. Le tout étant de préparer des troubles au lendemain de la mort de Bouteflika pour le compte des intérêts français.

Au-delà du fait d’affirmer des faits n’ayant jamais eu lieu, ce machin que la décence m’interdit d’appeler journal, peut-il nous dire le jour et l’heure de cette incroyable rencontre pour lui donner quelque vraisemblance ? De mon côté, je suis prêt à mettre mon agenda des trente derniers jours sur la place publique, pour prouver, témoins à l’appui, que je n’ai pas quitté la région parisienne depuis plus d’un mois et que je n’ai pas vu Hichem Aboud depuis plus de deux mois.

Ce type d’intox serait-il coordonné par une officine des services coloniaux algériens ? Sans preuve de ma part, je ne peux l’affirmer. Je peux tout au plus le supposer, en faire une hypothèse.

Si, à travers ma diabolisation médiatique, comme vient de le faire aljazair24, on vise à discréditer le combat du peuple kabyle pour son autodétermination, c’est peine perdue. La Kabylie va devenir indépendante un jour ou l’autre, et plus tôt que d’aucuns en haut-lieu ne le pensent. En revanche, si cette intox cherche à légitimer des arrestations au sein du MAK, que les vrais décideurs en la matière, Said Bouteflika, Salah Gaid, Atmane Tartag ou Noureddine Bedoui, sachent que la Kabylie leur intentera un procès en règle auprès de la CPI (Cour Pénale Internationale) ainsi qu’auprès de la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU. Nous demanderons nommément leur inculpation par toutes les justices européennes qui se sont données compétence universelle en matière de violation des droits humains.

Exil, le 04/08/2016
Ferhat Mehenni


SIWEL 041945 AOU 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu