" La conspiration d’« Aix-Le-Pam » pour diviser le RIF ", par Said CHAOU

28/01/2015 - 15:02

RIFLAND (SIWEL) — "En somme, le charcutage et la répartition du RIF sur trois régions, a comme réalisateur le roi et son ami El Himma, la photographie, le maquillage et la musique, incombent au PAM et aux organes politiques et civils makhzeniens, et tout cela a pour finalité de brouiller l'identité, la culture, l'Histoire et la langue RIFAINES, et, in fine, mettre à genoux les RIFAINS.". Ci-après l'intégralité de la déclaration de Said CHAOU, membre du Mouvement indépendantiste du 18 septembre.


Avis aux traîtres du RIF ! Sachez que vous n’arriverez point à réaliser vos objectifs machiavéliques aussi longtemps qu’il y aura dans le RIF des femmes et des hommes LIBRES…! (PH/AYRAD)
Avis aux traîtres du RIF ! Sachez que vous n’arriverez point à réaliser vos objectifs machiavéliques aussi longtemps qu’il y aura dans le RIF des femmes et des hommes LIBRES…! (PH/AYRAD)

La Conspiration d’ « Aix-Le-Pam » pour diviser le RIF et le contrôler en vertu de la pseudo régionalisation.

Après plus de 60 années de conspiration et de la trahison par une poignée de traîtres, qui ont trahit le sang des martyrs pour leurs intérêts personnels étroits, en collaboration avec le colonisateur français à Aix-les-Bains, ceci afin de contrôler le pouvoir et la richesse au nom de l'indépendance, voilà, de nos jours, des indices qui démontrent l’existence d’une conspiration d’une même nature, avec les mêmes méthodes à la différence du lieu, du temps et des conspirateurs / traîtres qui ne sont pas les mêmes .

Si les traîtres d’Aix-les-Bains étaient ceux parmi ce qu'on appelle le mouvement national marocain, un mouvement ni national ni marocain par ailleurs, ont commencé à planifier la conspiration à Aix-les-Bains, en France, pour s’accaparer du pouvoir et de la richesse du pays, les nouveaux conspirants, ciblant actuellement le RIF, sont des traîtres de souche rifaine qui bradent le sang de leurs ancêtres pour former une colonne de l’humiliation et de l’asservissement à la puissance coloniale marocaine ; Ils ont traqué, contre leurs intérêts personnels, la soumission du RIF et son humiliation, au travers d’une nouvelle conspiration qui est née avec l’apparition du premier noyau du parti du palais nommé le PAM (Parti Authenticité et Modernité)`. Cela étant, cette conspiration n’est pas différente de la précédente.

Tout a été savamment « cuisiné » en amont dans les couloirs du palais, où le roi du Maroc a mis en place ce qu'on a appelé la "Commission Consultative de la Régionalisation," nommé Azziman à sa tête, et a planifié un découpage régional à ses mesures et en accord avec ses plans à caractère coloniaux, il a quand même donné ses instructions pour que soient consultés les partis et les organismes civils et académiques, où ces derniers ont recommandé que cette régionalisation élargie soit dotée de certains pouvoirs, mais comme d'habitude, l’avis du roi prime sur tout, ce dernier a pondu un nouveau concept appelé la « Régionalisation Avancée », et a mis fin à tout débat critique sur le sujet.

Après plus de quatre ans, le roi a ramené le débat sur le même sujet à son point de départ, en ignorant toutes les propositions qui ont été soumises à ce propos par les parties concernées par la question, et l'objectif était de mettre en œuvre un régime colonial sous couvert d‘une « régionalisation » présumée et a fait croire à l’opinion publique que le projet (Découpage régional), est issu de la société civile et politique, bien que cette dernière n'a rien à voir ni de près ni de loin, avec l’essentiel du projet.

Le plan est très clair dans ses visées, tout ce qui se dit maintenant sur l’annexion de telle ou telle partie à telle ou telle région, n’est en définitive qu’une pure manipulation de l'opinion publique, et une orientation grave de l’attention de la société vers des discussions byzantines qui ne sont d’aucune utilité sous un régime autocratique, vu que toutes les discussions posées ne sont qu’une tactique politicienne pour moduler le débat vers des sujets marginaux et sans importance, au lieu d'aller droit au but, à la problématique centrale qui devrait être celle de la légitimité du système makhzenien qui gouverne et règne sans aucun contrôle.

En somme, le charcutage et la répartition du RIF sur trois régions, a comme réalisateur le roi et son ami El Himma, la photographie, le maquillage et la musique, incombent au PAM et aux organes politiques et civils makhzeniens, et tout cela a pour finalité de brouiller l'identité, la culture, l'Histoire et la langue RIFAINES, et, in fine, mettre à genoux les RIFAINS.

Avis aux traîtres du RIF ! Sachez que vous n’arriverez point à réaliser vos objectifs machiavéliques aussi longtemps qu’il y aura dans le RIF des femmes et des hommes LIBRES…!

Said CHAOU
Membre du Mouvement du 18 septembre pour l’indépendance du RIF


SIWEL 281502 JAN 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu