La campagne électorale demarre sans engouement à Tizi-Ouzou

18/04/2012 - 09:20

TIZI-OUZOU (SIWEL) — La campagne électorale qui a démarré officiellement dimanche dernier tarde à se lancer à Tizi-Ouzou. Les espaces réservés à l’affichage restent vides.


Centre de Tizi-Ouzou (DR)
Centre de Tizi-Ouzou (DR)
Seuls deux à trois partis sur les trente deux partis en lice ont affiché leurs listes alors que la compagne électorale a débuté officiellement depuis jours.

Certains partis ont même annulé leurs meetings faute d’un espace adéquat. C'est le cas du Parti de la liberté et de la justice (PLJ) et du Front pour la justice et le développement (FJD) de Abdellah Djabellah, dont les meetings étaient prévus en début de semaine.

Même si la venue de plusieurs responsables politiques est annoncée pour la semaine prochaine à Tizi-Ouzou, cette première semaine du début de campagne semble être un commencement loupé pour les partis.

Par ailleurs, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a réitéré, à travers une déclaration rendu publique, son appel au boycotte des élections. « Boycotter la machination du 10 mai est un acte de fidélité à avril 80 et un devoir patriotique », écrit entre autres le RCD.

Le MAK (Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie), avait aussi appelé au boycott des élections législatives qu'il a qualifié d'« escroquerie électorale » en considérant que « la seule échéance électorale vraie qui concerne le Peuple Kabyle est celle du référendum pour son auto détermination ».

tt/cc
SIWEL 180920 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu