La Syrie suspendue de la Ligue Arabe : l'Algérie refuse de rappeler son ambassadeur à Damas

13/11/2011 - 20:00

ALGER (SIWEL) — Mourad Medelci a confirmé le refus de l'Algérie d'appliquer la décision du rappel des ambassadeurs des pays de la Ligue Arabe à Damas.


Bouteflika et Bachar Al Assad (PHOTO/ DR)
Bouteflika et Bachar Al Assad (PHOTO/ DR)
Mourad Medelci, ministre algérien des Affaires Étrangères a confirmé le refus de l'Algérie de rappeler son ambassadeur à Damas. « L'ambassadeur d'Algérie en Syrie et l'ambassadeur de Syrie en Algérie sont tous les deux les bienvenus et ils vont continuer à travailler dans un esprit le plus fraternel et le plus positif qui soit », a déclaré M. Medelci lors d'un point de presse animé avec son homologue égyptien M. Mohamed Kamel Amr. « Il n'est pas question pour l'Algérie de mettre en œuvre la disposition de la Ligue arabe qui permet d'ailleurs à chaque pays de prendre sa décision de manière souveraine », a rajouté le ministre algérien.

Selon Medelci, « plus que jamais le moment est aujourd'hui au renforcement de la relation avec le gouvernement syrien pour mettre en œuvre plus concrètement encore le plan que nous avons adopté le 2 novembre dernier au niveau de la Ligue Arabe », a-t-il souligné. La Ligue avait obtenu, le 2 novembre, l'accord de Damas pour un plan de sortie de crise. Le gouvernement syrien s'était engagé à évacuer ses forces des villes, à libérer les prisonniers politiques et à engager dans les 15 jours des pourparlers avec l'opposition. Le non-respect des engagements pris par Damas quant l'arrêt de la violence des répressions contre les manifestations a poussé les pays de la Ligue a faire rappeler leurs ambassadeurs.

Depuis le début des révoltes « arabes », l'Algérie aura soutenu Kadhafi en Libye, Ali Saleh au Yémen et Bachar Al Assad en Syrie.

cc
SIWEL 132011 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu