La Suisse refuse un visa à un cousin de Bachar el Assad

01/01/2012 - 16:06

GENEVE (SIWEL) — La Cour suprême suisse a rejeté une demande de visa formulée par un cousin maternel du président syrien Bachar el Assad pour rendre visiter à son avocat en Suisse.


Bachar el Assad lors des funérailles de son père, Hafez el-Assad, le 13 juin 2000. (Photo DR)
Bachar el Assad lors des funérailles de son père, Hafez el-Assad, le 13 juin 2000. (Photo DR)
Le colonel Hafez Makhlouf avait demandé au Tribunal fédéral de la Suisse de lui accorder un visa pour qu'il puisse discuter avec son avocat sur les moyens à mettre en oeuvre pour annuler les sanctions internationales imposées contre lui.

Le verdict du Tribunal fédéral quant à ce refus de visa a été publié jeudi.

Agé de 37 ans, Hafez Makhlouf est à la tête de la branche de Damas de la Direction générale du renseignement de la Syrie. Il est également le frère de Rami Makhlouf, homme d'affaires syrien, considéré par certains observateurs comme étant la « caisse noire du régime ».

En mai 2011, l'Union européenne a imposé des sanctions contre le colonel Makhlouf, lui reprochant d'être un « l'associé » de Maher el Assad, le frère cadet du président syrien, soupçonné d'être le cerveau de la répression contre les opposants au régime.

Le département du Trésor américain avait émis de nouvelles sanctions contre lui, disant qu'il avait joué « un rôle de premier plan dans la réponse aux protestations en Syrie, et a été fortement impliqué dans les actions du régime syrien à Deraa, où des manifestants ont été tués ».

La semaine dernière, la Suisse a révélé qu'elle avait gelé quelque 50 millions de francs suisses (53 millions de dollars) liés à des responsables de haut rang du régime.

wbw
SIWEL 011606 JAN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu