La Kabylie prise entre la censure et le mensonge de l'Algérie. Contribution de Boualem Afir

02/06/2016 - 10:06

CONTRIBUTION (SIWEL) - Les kabyles détiennent tous de faux papiers d'identité. Les kabyles sont méconnaissables et véniels. Ils sont l'industrie lucrative de l'Algérie. Ils sont acte de mauvaise foi. Ils sont duperie et ils sont falsification dans l'ordre. Ils sont reconnus, par la constitution, par l'institution et par un État usurpatoire, comme individus de seconde zone et comme un peuple réceptif et complaisant. Ils naviguent sans risque de subir une peine ou être accusés d'usineurs tant qu'ils obtempèrent.



Le kabyle circule et voyage avec de faux papiers d'identité en toute sécurité. Il peut franchir les frontières comme n'importe quel visiteur. Il passe les contrôles douaniers sans tracas ni complication. Ses papiers sont délivrés par un pouvoir nécessiteux et incestueux. Pourtant, ses documents sont corrompus, ils sont transcrits dans une langue qui n'est pas sienne, mais par tricherie ils sont notoires. L'Algérie est rouchie. De ce fait, tout est conforme.


Kabyle dépourvu, sa nationalité algérienne n'est ni choisie ni acquise. Elle est l'héritage d'un mensonge d'une unité et d'une indivisibilité qui n'a ni racines ni origine. C'est le Pouvoir inique algérien qui lui a imposé des attaches et des attributs erronés pour l'incorporer et le soumettre.

Malgré lui, le kabyle est devenu arabe et musulman pour l'univers. Ses origines sont travesties. Ainsi, le mensonge est devenu vérité et la vérité est devenue fiction au pays des calomnies, aux yeux du monde entier. Que peut-t-on infliger de plus mal à un peuple pour le faire disparaitre ? Une fausse identité, le mensonge et la censure.

Non et non, disent-ils : "le kabyle n'est pas citoyen". Non et jamais, ajoutent-ils : "le kabyle n'est pas libre". Il est algérien malgré lui. Il est le mal-aimé, il est l'indésirable et il est troublant, mais il est algérien. Il est mieux pour nous et pour lui, de ce fait puisque son indépendance est certaine nuisible pour nous et très bénéfique pour lui. Alors fait le taire, enlace le et empêche le de parler.

Le mensonge est l'apanage des lâches et la censure est de l'ordre des faibles. Quant à la liberté, si elle a un prix aucun prix ne peut lui égaler.




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche