« La Kabylie ouvre droit à son autodétermination » (Hocine Azem)

14/01/2012 - 16:59

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Dans le cadre des activités de célébration du nouvel an amazigh Yennayer 2962, une conférence-débat a été animée hier vers 14H par deux militants du MAK et du CMA Hocine Azem et Moh Méziani dans la commune de Makouda au nord de Tizi Ouzou sur invitation d'un Collectif socio-culturel des villages de la région.


« La Kabylie ouvre droit à son autodétermination » (Hocine Azem)
La conférence ayant pour thème « les droits des peuples dans le cadre du droit international ». Les deux conférenciers sont revenus longuement sur les grandes luttes de la Kabylie en s’appuyant sur les droits inscrits dans les textes internationaux et « le refus du pouvoir algérien de reconnaitre aux kabyles son droit légitime à l'autodétermination en application des droits universels reconnus pour tous les peuples du monde d'autant plus que l'Etat algérien a ratifié tous instruments du droit international notamment la Déclaration des droits des Peuples Autochtones ».

« Au regard du droit international, la Kabylie est sous un régime de violation des droits de l'homme et donc le peuple kabyle est en droit légitime de se donner un gouvernement et un parlement pour réclamer et réaliser ses droits en tant que peuple et nation au même titre que les autres peuples du monde afin de jouir de tous les droits et libertés consacrés patrimoine de l'Humanité par les Nations-Unies », a affirmé Hocine Azem devant une assistance nombreuse.

uz
SIWEL 141700 JAN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu