«La France et les Touaregs», de Paul Anselin

08/12/2015 - 16:40

(SIWEL) — En septembre, Paul Anselin a sorti «La France et les Touaregs». Un ouvrage très documenté qui retrace l’histoire d’une relation complexe, faite d’admiration et de défiance mutuelle.

Depuis des siècles, les hommes bleus du désert ont fait rêver explorateurs, aventuriers, artistes et musiciens.

Depuis quelques années, leurs territoires et eux-mêmes,se sont aussi mis à faire peur. Leurs sublimes étendues de dunes de sable sont devenues des zones de guerre permanentes, des zones interdites où les Touaregs sont à la merci du prosélytisme islamo-djihadiste et où les kidnappings d’étranger est devenu un business aussi juteux que le trafic de drogue qui s’y déroule à grande échelle.


L’ouvrage de Paul Anselin remet ces notions en perspective. Très documenté, «La France et les Touaregs» retrace l’histoire d’une relation complexe, faite d’admiration et de défiance mutuelle, depuis la lutte anticoloniale jusqu’aux unités méharistes et l’opération Serval lancée par François Hollande en janvier 2013 pour sauver Bamako de la poussée des tribus du désert.

Le livre s’attache surtout à narrer l’émergence d’une nouvelle facette de la Nation targui (sans cesse combattue), cette nation qui en désespoir de cause a vu une partie des siens céder aux sirènes de l’islamisme pour former des phalanges parmi les plus dures des groupuscules djihadistes et même des organisations djihadistes spécifiquement touarègue, une perspective totalement improbable il y a encore quelques années.

En effet la société touarègue est une très ancienne société berbère de tradition matriarcale, cependant mettant à profit le désespoir des Touaregs, l’intrusion soutenue de l’idéologie mortifère islamo-terroriste a fini par faire des adeptes, à l’image d’Iyad Ag Ghaly et de son organisation terroriste Ansar Dine

Nourri d’analyses et de sources issues du renseignement, l’ouvrage décrit aussi les effets de cette onde de choc que constitue la poussée du l’islam radical au Sahara et dans une grande part de l’Afrique de l’ouest. L’enjeu du livre, par moment un peu fourre-tout mais truffé d’informations et d’analyses captivantes, glisse alors des grands nomades du désert à la principale force étrangère qui sape leur société, ce djihadisme multiface dont Daech est la dernière excroissance et dont la France s’est découverte la première cible.

Ancien militaire, spécialiste du Sahel et homme politique en Bretagne, Anselin va jusqu’à évoquer le péril d’une «troisième guerre mondiale par morceaux», menée par le radicalisme religieux. Certains de ses propos, publiés en août 2015, paraissent singulièrement prémonitoires. Ils apportent à tout le moins un éclairage utile sur les attentats du 13 novembre, qu’ils remettent dans leur perspective géopolitique.

«La France et les Touaregs», de Paul Anselin, 332 pages, 21,90 euros, éditions Temporis.
«La France et les Touaregs», de Paul Anselin

Source

SIWEL 081340 DEC 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu