L'attaquant de la JSK Albert Ebossé est décédé après avoir reçu un projectile (actualisé)

23/08/2014 - 22:45

TIZI-WEZU (SIWEL) — L'international camerounais de la JS Kabylie, Albert Ebossé Bodjongo, 24 ans, est décédé, ce samedi soir, des suites d'un traumatisme crânien, après avoir été touché à la tête par un projectile à la fin du match entre son club et l'USM Alger. La rencontre, qui avait lieu au stade du 1er-Novembre, a été le théâtre d'incidents graves dans les tribunes et à l'extérieur du stade.


Albert Ebossé lors du match JSK-ESS le 19/10/2013 à Tizi-Ouzou (PH/DR)
Albert Ebossé lors du match JSK-ESS le 19/10/2013 à Tizi-Ouzou (PH/DR)
Mise à jour au fil de l'eau :

04:30 : La chaîne TV "Le Buteur" montre un passage où le joueur Ebossé avait pu rejoindre sain et sauf le tunnel menant aux vestiaires (cf ci-dessous la vidéo), comment le pavé pouvait-il le blesser après cela ?

04:00 : La page Wikipédia dédiée à Albert Ebossé vient d'être mise à jour, indiquant la date de sa mort (23/08/2014) ainsi que les circonstances de sa survenue.

03:30 : Le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, a, lors de son intervention à la télévision algérienne, indiqué que le joueur Ebossé était atteint par un pavé lancé par un supporter...

02:50 : Dans un entretien accordé début juin au journal algérien Le Buteur, Ebossé déclarait notamment : « Me convertir à l’islam c'est dans mes projets », «Je considère Hannachi comme mon père, car il ne m’a jamais laissé tomber», « Je suis tombé amoureux du maillot de la JSK que plusieurs joueurs rêvent de porter »...

02:45 : Le drame effroyable de la perte cruelle d'Ebossé a vite fait le tour de la Kabylie, semant le deuil et la consternation parmi les supporters des canaris en particulier et de toutes la population kabyle en général.

02:30 : Rolland Courbis, l’ancien entraîneur de l'USMA a réagi sur RMC en se souvenant d’un voyage très chaud à Tizi Ouzou : « J’avais reçu un robinet sur le poignet. Ça fait partie des derbys chauds mais l’USMA en Algérie, c’est un peu le PSG... La JSK, c’est un grand club qui représente la Kabylie, une région très importante. Les matches sont toujours chauds mais pas à ce point. Là, ça a carrément dérapé. » « Ebossé était un super mec »

02:00 : Sur les réseaux sociaux, des voix se lèvent pour demander que le futur stade de Tizi-Ouzou soit baptisé "Albert Ebossé" en "hommage à ce joueur parti trop tôt"

01:45 : Réaction du Kabyle Hamza Bencherif (JSK de Janvier à juin 2014 et actuellement à Lincoln City) : « Ils ont tué mon camarade de chambre ! Que les coupables payent ! Paix à ton âme frère ! »

01:30 : L'ancien entraîneur en chef de la JSK (2013-14), Ait Djoudi, qui avait recruté le joueur camerounais vient d'annoncer qu'Ebossé venait tout juste d'être l'heureux papa d'une petite fille

01:13 : Selon une source rapportant la déclaration du magasinier de la JSK, Ebossé aurait eu un arrêt cardiaque dans les vestiaires

00:30 : Le seul but kabyle de cette rencontre comptant pour la deuxième journée du championnat de Ligue 1, a été inscrit par Ebossé par un Penalty à la 27ème minute.

23:45 : Le drame est survenu à la fin du match, remporté par l'USMA (2-1), après que des pierres et divers projectiles aient été lancés depuis les gradins du stade du 1er novembre, touchant gravement Albert Ebossé à la tête. Evacué d'urgence au CHU de la ville, jouxtant le stade, il succombera a ses blessures, quelques heures plus tard.

Ebossé, un gaillard d'1,85m, originaire de Douala, Cameroun, avait rejoint le club kabyle en juillet 2013. Son contrat courait jusqu’à juin 2015.

Avec 31 matchs disputés et 17 buts marqués, celui qui occupait le poste d'avant centre de la JS Kabylie, avait été sacré meilleur buteur du championnat de la Ligue 1 pour la saison 2013-2014.

Sur sa page officielle sur FaceBook, son dernier commentaire date de ce samedi matin :
« 8:00 Du mat réveil général place aux choses sérieuses !  »
#Ebossé

wbw
SIWEL 232345 AOU 14cy[

Vidéo montrant Ebossé mort


Jet de pierres depuis l'extérieur vers l'intérieur du stade


Vidéo montrant qu'Ebossé avait pu rejoindre les vestiaires sain et sauf...


Ebossé, tout jeune papa, sa petite fille venait de naître




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu