L'association Tagmats dément le saccage de la stèle de Matoub Lounes

24/06/2016 - 18:38

IWADHIYEN (SIWEL) Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, Mas Dalil Makhloufi, de l'association Tagmats, sise à Lyon, a démenti les rumeurs de saccage de la stèle de Lounes matoub, située à Tizi N Tlata. Occasion pour lui de revenir sur les deux fois où cette stèle a été saccagée. Ci-dessous le communiqué dans son intégralité.


Portrait de Matoub et de Ali Zamoum sur la stèle dédiée au rebelle kabyle
Portrait de Matoub et de Ali Zamoum sur la stèle dédiée au rebelle kabyle
Saccage de la stèle de Matoub à Tizi n Tlata : Mise au point

Contrairement à ce qui a été avancé ces dernières heures sur les réseaux sociaux, la stèle de Tizi N Tleta (Iwadiyen) n'a pas été saccagée.

Pour rappel, cette stèle était, au départ, une initiative du regretté Da Ali Zammoum (Homme de culture, illustre maquisard et artisan de la déclaration du 1er novembre 19 54) qui a imposé cette statue de Lounès Matoub, en 2004, malgré l'opposition de certains maquisards de la région qui exigeaient "un monument révolutionnaire" au même endroit.

L'inauguration de la stèle a été faite par l'association "Les amis de Lounès" de Tizi N Tleta et Mme Zammoum. Da Ali Zammoum était hospitalisé à cette époque.

La statue a été saboté une première fois en 2008 :

Des mains malveillantes lui ont abîmé le nez la même année puis arraché le bras et la tête.
Cet acte lâche a poussé l'association Tagmats de Lyon a prendre attache avec les militants du village afin de la restaurer. cela s'est fait au mois de septembre de la même année. La fresque en question était l’aboutissement d’un vibrant hommage rendu par l’Association Tagmats de Lyon, en collaboration avec le comité de village de Tizi N’Tleta et l'association Les amis de Lounes Matoub. Na Aldjia, la mère de Matoub, était présente ainsi que des artistes dont Taleb Tahar, Ferroudja ou Hamid Almas.

L'objectif était de rendre à notre tour hommage à l'homme d'honneur qu’était Da Ali Zammoum en le plaçant sur la fresque aux côtés de Lounès et des victimes du Printemps noir de 2001 tout en recouvrant ce qu'il restait de la statue. C'était en même temps une réponse cinglante aux ennemis de la Kabylie et des idéaux du rebelle.

L'association Tagmats dément le saccage de la stèle de Matoub Lounes

un autre acte de sabotage a eu encore lieu en mai 2011 :

Malgré tout, un autre acte de sabotage aura encore lieu en mai 2011. On a volontairement jeté du ciment et en pleine nuit sur la fresque dont les photos circulent sur les réseaux depuis hier. Les militants du village ont du coup replacé une nouvelle fresque quelques semaines plus tard.

Ayant eu les militants et fans de Lounes au téléphone ce matin, aucun saccage n'a eu lieu, simplement une des parties de la fresque est en souffrance du fait de la chaleur et de son âge et sera remise en état au mois d'août.
Ces actes lâches n'ont jamais été condamné ni par les autorités coloniales, ni par les pseudo démocrates. Les mêmes qui aujourd’hui se revendiquent de son combat.
Une question se pose néanmoins, pourquoi faire circuler cette rumeur à l'aube du 25 juin ?
L'association Tagmats dément le saccage de la stèle de Matoub Lounes

Dalil Makhloufi
Association Tagmats

SIWEL 241853 JUN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu