L'Honneur perdu des "journalistes" algériens, une contribution de Muhand At Amara

01/03/2016 - 08:20

CONTRIBUTION (SIWEL) — Je mets le mot "Journalistes" entre guillemets car je ne voudrais pas insulter cette fonction qui mérite le respect et je doute fort bien que ceux qui se réclament de ce noble métier dans ce pays qui s'appelle "Algérie" en soient à la hauteur !


Ce Week end a vu un déferlement et un blocus inouïs sur les routes menant à Ath Zellal ou le MAK, mouvement pacifiste par essence tenait son 3ème congrès ordinaire.

De simples militants ou sympathisants de ce mouvement qui a les mains propres ont été traités comme des criminels, passés à tabac, insultés et embarqués dans les geôles du beylick d'alger.

La presse algérienne dite indépendante, si prompte à réagir pour des événements anodins et insignifiants, a pour une fois réagi comme un seul homme et obéi à son souteneur nourricier en ne pipant aucun mots sur les exactions et dépassements policiers en terre Kabyle, nous n'en doutons pas qu'elle sera chichement remerciée.

De part leur réaction unanime, ils démontrent bien qu'ils n'ont de journalistes que le nom et qu'ils reçoivent leur ordres directement du sieur Grine et de l'Anep , auxquels ils obéissent au doigt et à l’œil pour préserver leurs emplois!

Après cela, ça vient fêter les journées de la liberté d'expression, de se revendiquer du combat de Said Mekbel, Tahar Djaout et tant d'autres, Honte à vous !

Les véritables journalistes assassinés par l'hydre intégriste en collaboration avec les services algériens doivent se retourner dans leurs tombes en vous lisant, vous faites honte de ce noble métier !

Partout dans monde, des journalistes risquent leur vie, dans des pays en guerre pour rapporter l'information sans aucune censure à leur lecteur, souvent au risque de leur vie, pendant que vous, assis confortablement dans vos fauteuils au chaud, reprenaient les dépêches officielles sans vous sourcier en attendant les virements des salaires comme de vulgaires fonctionnaires.

Ne vous en déplaise, le MAK est un mouvement pacifique, il n'a tué personne et n'a posé de bombe nulle part, il défend un combat noble et un idéal auquel adhère une grande partie du peuple kabyle , à défaut de le soutenir, essayez au moins pour une fois de relever la tête et de rapporter à vos lecteurs (s'ils existent encore) la vérité journalistique car moi cela fait longtemps que je ne feuillette plus vos torchons.

VIVE LA KABYLIE
VIVE LE MAK

Muhand At Amara

SIWEL 010820 FEV 16

NDLR: Il est à noter tout de même, que même brièvement rapporté, El Watan, Le Matin.DZ et TSA ont fait état de la repression des services de sécurité algériennes. Par ailleurs, le caricaturiste Dilem a fait passer un dessin résumant bien la situation dans le quotidien Liberté qui, lui en revanche, n'a pas pipé mot du congrès du MAK



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu