L'Europe accueille en son sein un nouvel allié : l'Iran, futur membre du Conseil onusien des droits de l'Homme

27/01/2016 - 22:35

DIASPORA (SIWEL) — Un rapport d'Amnesty international révèle que l’Iran condamne à mort des jeunes gens tout en présentant comme des avancées majeures des réformes qui n’abolissent pas le recours à la peine de mort contre les mineurs.


À l’heure où l’Iran fait son retour sur la scène diplomatique internationale, il y a fort à parier que les dirigeants du monde dit libre évitent soigneusement d'évoquer avec les autorités iraniennes la question épineuse de ces enfants condamnés à mort, la France et l'Italie qui reçoivent en ce moment la "prestigieuse" visite de l'Iran en faisant recouvrir les antiques statues romaines en Italie. En France, rien ne transparaît encore des exigences iraniennes quant l'impérieuse necessité du respect de des "us et coutumes"

A l'ère de toutes les impostures, et à l'instar de l'Arabie Saoudite, l'Iran risquerait d'être, à son tour, élu au Conseil onusien des droit de l'Homme...

Source Amnesty international

SIWEL 272235 JAN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu