L’Etat colonial algérien fait usage de subterfuges pathétiques pour contrer le MAK

28/04/2015 - 14:07

(SIWEL) — Face à la montée vertigineuse du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) et au succès triomphal des lever du drapeau kabyle dans les trois grands chefs-lieux de Kabylie, Tuvirett, Vgayet et Tizi-Wezzu, l’Etat algérien ne sait plus comment contrer un mouvement insaisissable qu’il essaye vainement de faire passer pour une organisation "microscopique".

Le verdict populaire kabyle s’est clairement prononcé en faveur du MAK et la multitude d’articles mensongers de la presse algérienne a fini de ruiner définitivement la réputation de cette presse dite libre. Il ne reste plus à l’Etat algérien que de fabriquer des fausses déclarations, et autres actions douteuses, attribuées à des opposants virtuels, sous couvert d’anonymat, ou encore à des responsables organiques qui n’existent pas.


La stratégie de manipulation de l'Etat algérien relève désormais du burlesque ( PH/DR)
La stratégie de manipulation de l'Etat algérien relève désormais du burlesque ( PH/DR)
Ainsi, après avoir tenté de mettre la formidable ferveur populaire kabyle en faveur de son droit à l’autodétermination sur le compte de formations politiques agrées par l’Etat algérien et revendiquant une officialisation de façade pour Tamazight, voilà que des déclarations de prétendus enfants de chouhadas, (enfants de Martyrs) chargent un fantomatique Secrétaire général du MAK de Tizi-Ouzou d’insulter les martyrs de la guerre d’Algérie, alors que cette guerre a été menée en très grande partie par les dignes enfants de la Kabylie avant que les planqués d’Oujda et leur armée criminelle des frontière ne viennent leur voler la victoire pour les renvoyer au colonialisme, mais arabo-islamique cette fois.

Tout d’abords, il y a lieu de préciser que d’un point de vue strictement organique, il n’existe pas de secrétaire général du MAK de Tizi-Ouzou. Ensuite, si cette déclaration avait réellement été faite par un responsable du MAK, son nom ferait déjà la UNE de l’ensemble de la presse algérienne aux ordres. Enfin, les déclarations et les positions politiques du MAK sont toutes du domaine public. Il n’y a aucune position ou déclaration du MAK qui soit anonyme. Les responsables du MAK sont connu(e)s. Leurs déclarations sont publiquement énoncées et pleinement assumées. Seules les déclaration publiques, signées du nom de leurs auteurs et diffusées via les voies officielles de communications du Mouvement que sont les sites du MAK, du GPK et de son agence officielle SIWEL, peuvent être attribuées au MAK ou au GPK.

Enfin, pour contrer le MAK, d’autres subterfuges ont été mis en action par l’Etat algérien, comme par exemple une armée d’anonymes, agissant sous pseudos et arborant des drapeaux kabyles, pour insulter et diffamer des personnes sur les réseaux sociaux. D’autres encore trafiquent ou retouchent les photos des marches du MAK pour faire croire que celui-ci tente de s’approprier « ses propres marches » par la falsification des images…; d’autres modifient les couleurs du drapeau kabyle pour semer la confusion dans les esprits et d’autres encore, dans un grand élan de courage politique, s’arment de pseudos et mettent en ligne des pétitions pour remettre en question le drapeau kabyle totalement plébiscité par le peuple kabyle…

Bref, l’Etat algérien met en marche son arsenal de manipulation pour tenter de discréditer un mouvement sur lequel il ne peut avoir aucune emprise et c’est bien là que réside tout son problème d’où cette armée de pseudos, ces opposants virtuels et ses fausses déclarations...

maa,
SIWEL 281407 AVR 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche