L’Association culturelle des jeunes d’Irmen dénonce les différentes tentatives d’implantation d’une école coranique dans le village.

11/10/2015 - 13:26

IRMEN- BARBACHA (SIWEL) — Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, l’association culturelle des jeunes d’Irmen dénonce les différentes tentatives d’implantation d’une école coranique dans le village. Tout en précisant qu’elle n’a jamais été contre une forme de pratique religieuse quand celle-ci est en accord avec les traditions ancestrales kabyles...

Nous publions ci-après l'intégralité de l'Appel


Par cet appel, l’Association des jeunes d’Irmen veut soustraire le village aux campagnes salafistes qui visent la dépersonnalisation de la Kabylie.

Dans l’esprit de défendre le patrimoine culturel et social kabyle, elle rappelle aux promoteurs de ce projet ce dont les citoyens d’Irmen ont besoin :
Une bibliothèque, une crèche, une salle de soin digne de ce nom car celle existante est délabrée, un centre culturel, des locaux pour les associations, un réseau téléphonique à la hauteur des aspirations de la jeunesse qui est avide de savoir et d’ouverture sur le monde, la rénovations des routes détériorées, la rénovation des réseau d’assainissement qui se déversent dans la nature sans aucune épuration …

L’association des jeunes d’Irmen appelle la population à la vigilance pour protéger « l’avenir de nos enfants » et elle réitère son soutien à la construction d’un appartement pour l’Imam de la mosquée qui est construite par le village.

La déclaration a été conclue par un appel à l'union: " Soyons unis et solidaires car notre identité est en danger".

cdb,
SIWEL 111326 OCT 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu