L'Anavad soutient l'organisation d'un congrès national kabyle

et condamne le terrorisme et les kidnappings des citoyens

26/05/2011 - 01:24

PARIS (SIWEL) — Le Gouvernement provisoire kabyle a salué vendredi les débats qui ont eu lieu autour de l’avenir de la Kabylie et « se joint d’ores et déjà à toutes les compétences et toutes les sensibilités kabyles » pour aller vers un congrès national.


F. Mehenni au palais des congrès le 1er juin 2010 (PH/ G. I - SIWEL)
F. Mehenni au palais des congrès le 1er juin 2010 (PH/ G. I - SIWEL)
« Après avoir fait son bilan d’une décennie de lutte pour l’autonomie, l'Anavad (GPK NDLR) soutient le projet d’aller vers un congres national kabyle pour dégager un nouveau cadre de lutte à même de porter le projet autonomiste à bon port », a indiqué un communiqué sanctionnant la réunion de son nouveau conseil des ministres, transmis à Siwel.

Le GPK installé à Paris le 1er juin 2010 et présidé par Ferhat Mehenni « présentera son premier bilan politique avant le 5 juin 2011. »

Au sujet de la situation sécuritaire en Kabylie, le communiqué du gouvernement a souligné que celle-ci fait ressortir « une recrudescence du terrorisme islamiste et la prospérité des kidnappings que, visiblement », soutien-t-il, « le pouvoir algérien importe et encourage en Kabylie ».

Tout en appelant à la mobilisation des Kabyles pour « faire échec au pouvoir militaire et à ses terroristes auxquels il assure protection et impunité », le GPK a décidé de saisir les instances internationales sur ce sujet.

« La libération de 7000 terroristes prévue pour le 5 juillet 2011 est une trahison de la mémoire des victimes de ces criminels et une menace pour tous ceux qui les avaient combattus, dont les Groupes de Légitime Défense », a-t-il soutenu.

Le GPK a par ailleurs dénoncé les massacres des populations par les gouvernements syrien, yéménite et surtout libyen. Il a salué les forces de la coalition internationale « qui s’engagent aux côtés des insurgés contre les dictateurs ». De même qu'il a dénoncé « le soutien politique et militaire apporté par le régime algérien à Kadhafi, au mépris de la résolution de l’ONU ».

uz
SIWEL 260128 MAI 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu