L'Anavad scandalisé par l'annonce d'affectation des bacheliers kabyles

16/06/2012 - 16:16

PARIS (SIWEL) — Le Gouvernement provisoire kabyle s'est dit scandalisé par l'annonce des autorités algériennes selon laquelle « les futurs bacheliers de Kabylie seront affectés dans d’autres universités du pays ».


Makhlouf Idri, porte-parole de l'Anavad (PH SIWEL/DR)
Makhlouf Idri, porte-parole de l'Anavad (PH SIWEL/DR)
L'Anavad dit rejeter ce qu'il qualifie de « délocalisation » de la jeunesse estudiantine Kabyle dans d'autres départements.

Selon la déclaration signé par le porte-parole du GPK, Makhlouf Idri transmise à Siwel, cette mesure s'apparente à « une déportation dans des localités où; selon les expériences des trois dernières années, ils sont agressés et sommés de s'islamiser et de s'arabiser ».

« Le pouvoir algérien poursuit par ces actes son entreprise machiavélique de déstructuration de la Kabylie. Malgré le marasme social et économique, le terrorisme, le banditisme et les kidnappings, la jeunesse kabyle continue de se distinguer chaque année par les meilleurs résultats scolaires par rapport à l'ensemble de l'Algérie qui, apparemment ne sait produire que du fondamentalisme religieux et du terrorisme à travers les écoles vouées entièrement à l'arabo-islamisme », a-t-il accusé.

Le GPK a estimé que « le pouvoir raciste d'Alger cherche à spolier la Kabylie de sa sève, sa force estudiantine ». La Kabylie, a-t-il conclu, « ne cesse de crier à la face des autorités algériennes "Gardez vos terroristes, nous gardons nos étudiants ! »

uz
SIWEL 161620 JUIN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu