L'Anavad décrète un jour de deuil national à la mémoire des victimes kabyles de l'Algérie coloniale

01/09/2015 - 16:10

PARIS (SIWEL) — Un Conseil des Ministres, convoqué en urgence par le président du Gouvernement Provisoire Kabyle s’est tenu le 30/08/2015 pour examiner la situation alarmante en Kabylie et envisager les mesures qui s’imposent. Siwel publie le communiqué sanctionnant ce dernier Conseil des ministres de l'Anavad :


Ferhat Mehenni , président du Gouvernement provisoire kabyle (PH/SIWEL)
Ferhat Mehenni , président du Gouvernement provisoire kabyle (PH/SIWEL)
ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA


CONSEIL DES MINISTRES
30/08/2015

Un Conseil des Ministres, convoqué en urgence par le président du Gouvernement Provisoire Kabyle s’est tenu le 30/08/2015 pour examiner la situation alarmante en Kabylie et envisager les mesures qui s’imposent.

Après avoir salué les dernières actions menées en Kabylie et à l’étranger, levers de drapeaux, université d’été, participation à la séance de travail de la commission des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève… le Conseil des Ministres a fait le constat suivant :

L’Algérie coloniale, par le biais de son ministre de l’intérieur, vient de « déclarer la guerre » à la Kabylie. Toutefois, ses actes ont précédé sa déclaration. Pas moins de trois actes criminels en peu de temps ont été perpétrés par les forces d’occupation de la Kabylie contre des citoyens dont quatre ont trouvé la mort.

Devant les menaces ainsi proférées par des officiels algériens, le peuple kabyle est appelé à se préparer à une période de violence durable. Les informations dont dispose l’Anavad font état d’un plan de diversion criminel concocté par le Clan de Said Bouteflika qui, pour se donner les moyens par la force de succéder à son frère, va allumer le feu en Kabylie.

L’Anavad alerte les instances internationales sur ce plan génocidaire et demande au Conseil de Sécurité de l’ONU de mettre la Kabylie sous protection internationale.

La jeunesse kabyle qui risque de ne pas se laisser faire comme au Printemps Noir de 2001, est appelée à la prudence et à la retenue. La Kabylie devra répondre par la rue et non par le armes.

En attendant, le Gouvernement Provisoire Kabyle suggère qu’un monument soit élevé à la mémoire des jeunes de Tawerga sur les lieux de l’embuscade qui leur a coûté la vie. Un deuil national est à observer le 12/09/2015, à la mémoire de toutes les victimes kabyles, non pas en mettant nos drapeaux en berne mais en les brandissant partout. Il demande à tous les citoyens de se rendre à Aqvu pour la marche qu’organise le MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) afin de dénoncer ces crimes, exiger le départ des forces d’occupation de la Kabylie et réaffirmer le droit du peuple kabyle à son autodétermination. Un service d’ordre veillera sur la sécurité des manifestants.

En prévision de ce déferlement de violence qu’orchestrent les forces d’occupation de la Kabylie l’Anavad a décidé de sécuriser les centres de décision kabyles.

Les villageois sont invités à organiser leur propre sécurité en observant une vigilance quotidienne. En cas d’insécurité manifeste, mettre sur pied des comités d’autodéfense comme au début du terrorisme islamiste des années 90.

Il est temps que tous les citoyens soient sensibilisés sur les dangers que font peser les forces coloniales sur leur vie et la nécessité de s’impliquer pour les éviter.

Enfin, une organisation kabyle des Droits Humains déjà en gestation depuis quelques temps verra bientôt le jour pour dénoncer toutes les atteintes aux personnes et aux biens.

Tout en se préparant au pire, l’Anavad et le MAK continueront leurs réalisations.

P/ l’Anavad, M. Ferhat At Said (MEHENNI), Président

wbw
SIWEL 011610 SEP 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu