L'Anavad condamne les violences contre les Coptes en Egypte et soutient leur lutte

08/07/2011 - 03:46

PARIS (SIWEL) — Le Gouvernement provisoire kabyle a condamné vendredi les violences que subissent les Coptes en Egypte tout en les soutenant pour dans leur combat, y compris celui de s'autogouverner.


Le président du GPK, Ferhat Mehenni (Crédits photo SIWEL)
Le président du GPK, Ferhat Mehenni (Crédits photo SIWEL)
« Un peuple comme vous, a le droit de disposer de son destin. Les agressions dont il fait l’objet ces dernières années, et particulièrement ces derniers mois sont condamnables de la manière la plus ferme. Il est inadmissible qu’au moment où l’Egypte accède à la démocratie ce soit la mort du peuple copte qui soit à l’ordre du jour », a affirmé un communiqué signé par le président du GPK Ferhat Mehenni.

M. Mehenni a ajouté à l'adresse des responsables coptes que c'est « parce que [nous] subissons l’intolérance identitaire et linguistique en Algérie que [nous] refusons l’intolérance religieuse qui s’abat sur vous en Egypte ».

« Il y a quelques jours, dans une université de l’Ouest de l’Algérie, des étudiants kabyles sont agressés à l’arme blanche, comme les Coptes d’Alexandrie le furent il y a quelques mois. Tous les peuples minorisés sont victimes, en fait, de ce qui fait leur identité : religieuse, pour certains, ethnique, linguistique ou régionale pour d’autres. En vérité les agressions doivent plutôt nous conforter que nos adversaires sont sur le point de perdre la bataille contre la liberté et la démocratie », a soutenu le leader autonomiste kabyle, qui a montré son espoir de pouvoir développer avec les responsables coptes des relations meilleures.

uz
SIWEL 080400 JUIL 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu