L'Algérie premier pays à s'opposer à l'indépendance de l'Azawad

06/04/2012 - 12:25

ALGER (SIWEL) — L'Algérie est opposée à l'indépendance du Pays Azawad proclamée aujourd'hui par le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) suivie par la France.


Ahmed Ouyahia, premier ministre algérien (PH/ SIWEL)
Ahmed Ouyahia, premier ministre algérien (PH/ SIWEL)
« L'Algérie n'acceptera jamais une remise en cause de l'intégrité territoriale du Mali », a affirmé jeudi le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia dans un entretien au journal français Le Monde.

Ahmed Ouyahia a indiqué que « la situation est très, très préoccupante. C'est un foyer de tension important, à nos frontières, et qui a plusieurs dimensions. Il y a d'abord un problème entre les gens du Nord, les Touaregs, et l'autorité centrale au Mali, lié au sous-développement et à la faiblesse d'un État à prendre en charge toute la problématique de son territoire. Nous sommes pour une solution qui passe par le dialogue ».

Il a ajouté que « le MNLA, mouvement porteur des revendications cycliques des populations touaregues du Nord, s'est fait chasser des villes qu'il occupait par les forces terroristes du groupe Ansar Dine ».

À Paris, le Quai d'Orsay a annoncé aujourd'hui que la France rejetait également la déclaration « unilatérale d'indépendance » de l'Azawad la qualifiant de « nulle et non avenue ».

Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) a, à partir de Gao, proclamé «irrévocablement, l'État Indépendant de l'Azawad à compter de ce jour vendredi 06 Avril 2012».

uz/bbi
SIWEL 061220 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu